Novak Djokovic n'aime pas le terrain en terre battue du Spiroudome de Charleroi et il n'a pas hésité à le faire savoir. Après s'être entraîné une première fois mercredi, le numéro 1 mondial n'a pas mâché ses mots en conférence de presse ce jeudi. "Je ne veux surtout pas passer pour celui qui se plaint. Mais c'est le pire court sur lequel on a jamais joué", a-t-il déclaré. "Comment l'ITF (Fédération internationale de tennis) peut-elle autoriser de construire un court en terre battue sur du parquet ? "

Le Serbe juge le terrain tout bonnement dangereux. "C'est un problème très sérieux. Nous mettons notre santé en danger pour le reste de la saison. Cela n'a rien de drôle, c'est ridicule. J'espère que le problème sera réglé d'ici vendredi parce que c'est une situation incroyable. L'ITF prend une grande responsabilité en nous faisant jouer sur ce terrain trop mou et trop glissant", s'est-il emporté.

Van Herck : "Les Serbes exagèrent"

Le capitaine de l'équipe belge, Johan Van Herck, n'est clairement pas du même avis que l'équipe serbe : "je trouve qu'ils poussent un peu". "Le terrain n'est pas comme à Roland Garros, il peut être amélioré, mais de là à dire qu'il est injouable, je trouve cela exagéré."

"Il y a un peu d'humidité mais on va encore travailler sur le terrain d'ici vendredi, et il sera en meilleur état pour le match", a ajouté David Goffin (ATP 50) qui disputera la première rencontre face à Viktor Troicki (ATP 39) vendredi à 14h00.

Le second simple de vendredi opposera Olivier Rochus (ATP 127) au récent vainqueur des Internationaux d'Australie Novak Djokovic.

Samedi, le double devrait opposer Steve Darcis et Ruben Bemelmans à Troicki et Nenad Zimonjic, 22e joueur mondial en double. Les capitaines des deux équipes peuvent toutefois modifier le nom des joueurs retenus jusqu'à une heure avant le début des matches.

Les deux derniers simples (Goffin-Djokovic et Rochus-Troicki) sont prévus dimanche.

Le vainqueur de cette confrontation belgo-serbe affrontera en quart de finale soit les Etats-Unis, soit le Brésil, du 5 au 7 avril. Le perdant jouera du 13 au 15 septembre les barrages pour le maintien au sein du Groupe mondial.

La Belgique a retrouvé le Groupe mondial après avoir battu la Suède 5-0 en barrages en septembre dernier à Bruxelles. La Serbie, qui avait remporté la Coupe Davis en 2010, avait été éliminée (1-4) par la République tchèque en quart de finale de l'édition 2012.

Le programme des rencontres

Vendredi (14h00) :

David Goffin (BEL) - Viktor Troicki (Ser)

Olivier Rochus (BEL) - Novak Djokovic (Ser)

Samedi (14h00) : Steve Darcis/Ruben Bemelmans (BEL) - Viktor Troicki/Nenad Zimonhjic (Ser)

Dimanche (14h00) :

David Goffin (BEL) - Novak Djokovic (Ser)

Olivier Rochus (BEL) - Viktor Troicki (Ser)

Novak Djokovic n'aime pas le terrain en terre battue du Spiroudome de Charleroi et il n'a pas hésité à le faire savoir. Après s'être entraîné une première fois mercredi, le numéro 1 mondial n'a pas mâché ses mots en conférence de presse ce jeudi. "Je ne veux surtout pas passer pour celui qui se plaint. Mais c'est le pire court sur lequel on a jamais joué", a-t-il déclaré. "Comment l'ITF (Fédération internationale de tennis) peut-elle autoriser de construire un court en terre battue sur du parquet ? " Le Serbe juge le terrain tout bonnement dangereux. "C'est un problème très sérieux. Nous mettons notre santé en danger pour le reste de la saison. Cela n'a rien de drôle, c'est ridicule. J'espère que le problème sera réglé d'ici vendredi parce que c'est une situation incroyable. L'ITF prend une grande responsabilité en nous faisant jouer sur ce terrain trop mou et trop glissant", s'est-il emporté. Van Herck : "Les Serbes exagèrent" Le capitaine de l'équipe belge, Johan Van Herck, n'est clairement pas du même avis que l'équipe serbe : "je trouve qu'ils poussent un peu". "Le terrain n'est pas comme à Roland Garros, il peut être amélioré, mais de là à dire qu'il est injouable, je trouve cela exagéré." "Il y a un peu d'humidité mais on va encore travailler sur le terrain d'ici vendredi, et il sera en meilleur état pour le match", a ajouté David Goffin (ATP 50) qui disputera la première rencontre face à Viktor Troicki (ATP 39) vendredi à 14h00. Le second simple de vendredi opposera Olivier Rochus (ATP 127) au récent vainqueur des Internationaux d'Australie Novak Djokovic. Samedi, le double devrait opposer Steve Darcis et Ruben Bemelmans à Troicki et Nenad Zimonjic, 22e joueur mondial en double. Les capitaines des deux équipes peuvent toutefois modifier le nom des joueurs retenus jusqu'à une heure avant le début des matches. Les deux derniers simples (Goffin-Djokovic et Rochus-Troicki) sont prévus dimanche. Le vainqueur de cette confrontation belgo-serbe affrontera en quart de finale soit les Etats-Unis, soit le Brésil, du 5 au 7 avril. Le perdant jouera du 13 au 15 septembre les barrages pour le maintien au sein du Groupe mondial. La Belgique a retrouvé le Groupe mondial après avoir battu la Suède 5-0 en barrages en septembre dernier à Bruxelles. La Serbie, qui avait remporté la Coupe Davis en 2010, avait été éliminée (1-4) par la République tchèque en quart de finale de l'édition 2012.