"C'est le tirage que tout le monde espérait, même si on aurait voulu jouer à domicile", a commenté ce mercredi le président de l'Association francophone de Tennis (AFT), André Stein, à l'annonce du tirage au sort du premier tour de la Coupe Davis 2014 qui verra la Belgique défier le Kazakhstan. "C'est un excellent tirage. Le fait de devoir jouer là-bas sur surface rapide plutôt que chez nous sur terre battue ne m'inquiète pas. Les joueurs belges - et plus particulièrement David Goffin - sont capables de très bien jouer sur ce type de surface. Si on passe ce premier tour, on tombera contre un gros morceau (la Serbie ou la Suisse, NDLR), mais cela signifie également que nous serions déjà assurés de garder notre place dans le Groupe mondial pour la saison suivante."

André Stein n'est par ailleurs - en tant qu'organisateur du prochain match de Coupe Davis qui aura lieu en Belgique - "pas mécontent" que le match face au Kazakhstan ait lieu en déplacement. "Ce n'est pas vraiment une affiche, mobiliser un public important n'aurait donc pas été aisé".

La Belgique a assuré son maintien au sein de l'élite mondiale dimanche grâce à une victoire au forceps 3-2 sur Israël à la Lotto Arena d'Anvers. Malgré ce maintien dans le Groupe mondial, les Belges ont reculé de la 15e à la 17e place au classement mondial publié lundi et n'étaient pas têtes de série pour le tirage au sort. Les Belges avaient été contraints de disputer les barrages après avoir été battus par la Serbie au 1er tour du Groupe mondial en février à Charleroi.

Le Kazakhstan, 8e nation au classement mondial, avait été éliminé 1-3 par la République tchèque, tenante du titre et finaliste de l'édition 2013, en quarts de finale en avril dernier à Astana, la capitale du Kazakhstan. L'équipe du Kazakhstan se compose de Mikhail Kukushkin (ATP 124), Andrei Golubev (ATP 139), Evgeny Korolev (ATP 253) et Denis Yevseyev (ATP 730).

Ce sera la première fois que la Belgique et le Kazakhstan se rencontrent en Coupe Davis.

Un choc Serbie-Suisse au premier tour Un choc opposera donc la Serbie du numéro 1 mondial Novak Djokovic à la Suisse de Roger Federer. Le vainqueur affrontera la Belgique ou le Kazakhstan. Tout l'enjeu de cette confrontation risque de reposer sur la présence ou non de Federer, l'ancien numéro un mondial n'ayant pas joué pour son pays depuis un moment.

Mais même sans le Bâlois, les Serbes, qui disputeront en novembre la finale de la Coupe Davis 2013, devront se méfier des Suisses, du fait de la présence de Stanislas Wawrinka 10e mondiale et récent demi-finaliste à l'US Open.

L'Espagne du N.2 mondial Rafael Nadal, qui a gardé sa place dans le groupe mondial en battant à plate couture l'Ukraine (5-0), aura un déplacement délicat à négocier en Allemagne.

L'opposition entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, aux USA, devrait elle aussi être intense avec un match en perspective entre John Isner (15e) et le N.3 Andy Murray, vainqueur cette année de Wimbledon.

La République tchèque, autre finaliste de l'édition 2013 de la Coupe Davis, a quant à elle hérité d'un tirage a priori favorable avec la réception des Pays-Bas.

Le tirage au sort du 1er tour du Groupe mondial 2014:

République tchèque - Pays-Bas

Japon - Canada

Allemagne - Espagne

France - Australie

Etats-Unis - Grande-Bretagne

Argentine - Italie

Kazakhstan - BELGIQUE Serbie - Suisse

NDLR: Le 1er tour du Groupe mondial aura lieu du 31 janvier au 2 février 2014.

"C'est le tirage que tout le monde espérait, même si on aurait voulu jouer à domicile", a commenté ce mercredi le président de l'Association francophone de Tennis (AFT), André Stein, à l'annonce du tirage au sort du premier tour de la Coupe Davis 2014 qui verra la Belgique défier le Kazakhstan. "C'est un excellent tirage. Le fait de devoir jouer là-bas sur surface rapide plutôt que chez nous sur terre battue ne m'inquiète pas. Les joueurs belges - et plus particulièrement David Goffin - sont capables de très bien jouer sur ce type de surface. Si on passe ce premier tour, on tombera contre un gros morceau (la Serbie ou la Suisse, NDLR), mais cela signifie également que nous serions déjà assurés de garder notre place dans le Groupe mondial pour la saison suivante." André Stein n'est par ailleurs - en tant qu'organisateur du prochain match de Coupe Davis qui aura lieu en Belgique - "pas mécontent" que le match face au Kazakhstan ait lieu en déplacement. "Ce n'est pas vraiment une affiche, mobiliser un public important n'aurait donc pas été aisé". La Belgique a assuré son maintien au sein de l'élite mondiale dimanche grâce à une victoire au forceps 3-2 sur Israël à la Lotto Arena d'Anvers. Malgré ce maintien dans le Groupe mondial, les Belges ont reculé de la 15e à la 17e place au classement mondial publié lundi et n'étaient pas têtes de série pour le tirage au sort. Les Belges avaient été contraints de disputer les barrages après avoir été battus par la Serbie au 1er tour du Groupe mondial en février à Charleroi. Le Kazakhstan, 8e nation au classement mondial, avait été éliminé 1-3 par la République tchèque, tenante du titre et finaliste de l'édition 2013, en quarts de finale en avril dernier à Astana, la capitale du Kazakhstan. L'équipe du Kazakhstan se compose de Mikhail Kukushkin (ATP 124), Andrei Golubev (ATP 139), Evgeny Korolev (ATP 253) et Denis Yevseyev (ATP 730). Ce sera la première fois que la Belgique et le Kazakhstan se rencontrent en Coupe Davis. Un choc Serbie-Suisse au premier tour Un choc opposera donc la Serbie du numéro 1 mondial Novak Djokovic à la Suisse de Roger Federer. Le vainqueur affrontera la Belgique ou le Kazakhstan. Tout l'enjeu de cette confrontation risque de reposer sur la présence ou non de Federer, l'ancien numéro un mondial n'ayant pas joué pour son pays depuis un moment. Mais même sans le Bâlois, les Serbes, qui disputeront en novembre la finale de la Coupe Davis 2013, devront se méfier des Suisses, du fait de la présence de Stanislas Wawrinka 10e mondiale et récent demi-finaliste à l'US Open. L'Espagne du N.2 mondial Rafael Nadal, qui a gardé sa place dans le groupe mondial en battant à plate couture l'Ukraine (5-0), aura un déplacement délicat à négocier en Allemagne. L'opposition entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, aux USA, devrait elle aussi être intense avec un match en perspective entre John Isner (15e) et le N.3 Andy Murray, vainqueur cette année de Wimbledon. La République tchèque, autre finaliste de l'édition 2013 de la Coupe Davis, a quant à elle hérité d'un tirage a priori favorable avec la réception des Pays-Bas.