"La Belgique est favorite, c'est sûr, mais l'on va tout faire pour gagner, nous sommes des sportifs de haut niveau, on ne va pas se contenter de dire, 'on s'est bien battu'," a assuré Severin Luthi, le capitaine suisse mardi. Severin Lüthi a sélectionné Yann Marti, 26 ans, 292e mondial, le mieux classé des Helvètes, Adrien Bossel (ATP-321), 28 ans, Henri Laaksonen (ATP-344), 22 ans, et Michael Lammer (ATP-576), 32 ans, le seul à avoir mis sa main sur le Saladier d'Argent en novembre à Lille lors de la finale face à la France.

"Nous sommes motivés, nous voulons relever le challenge", a expliqué le capitaine suisse. "Yann et Henri ont déjà battu des joueurs du top 100, Michael a été 150e mondial, il a gagné la Coupe Davis et a de l'expérience. Les Belges sont favoris, mais il n'y a pas non plus 3 niveaux de différence. Nous verrons dimanche où nous en sommes." Les absences de Roger Federer et Stan Wawrinka, au calendrier surchargé, ainsi que celle de Marco Chiudinelli, en revalidation d'une opération à l'épaule, pèsent lourd dans la balance et changent totalement la donne face à une équipe belge emmenée par David Goffin, N.1 belge et 21e mondial.

Un calendrier trop chargé

"Je peux comprendre Rog' et Stan", a ajouté Severin Lüthi. "A peine trois mois après la finale, il faut recommencer un premier tour. Pourquoi ne pas accorder un "bye" aux deux finalistes ? Ils ont déjà consenti beaucoup de sacrifices pour jouer en Coupe Davis. Stan joue depuis 11 ans et je pense qu'ils ont, l'an dernier, payé beaucoup de leur participation, physiquement et mentalement. On ne peut pas toujours rajouter des tournois. Pour moi, Roger joue toute l'année pour la Suisse. Il ne faut pas être négatif. Bien sûr, on aurait eu de meilleures chances. Mais nous sommes pros, il faut s'adapter à la situation. L'ITF devrait trouver des solutions pour inciter les meilleurs joueurs à disputer la Coupe Davis." Johan Van Herck a quant à lui sélectionné David Goffin (ATP-21), Steve Darcis (ATP-102), Ruben Bemelmans (ATP-132) et Niels Desein (ATP-154).

Possible fraude de billets à la Coupe Davis ?

L'interrogation provient de Novak Djokovic, qui disputera avec la Serbie le match contre la Croatie ce week-end. Il s'est étonné, à son arrivée à Belgrade, du fait que tous les billets pour le match prévu à Kraljevo (centre de la Serbie) avaient été vendus en moins d'un quart d'heure. "C'est impossible, il est clair que quelqu'un a commis un délit (...) qui porte préjudice à la Fédération nationale de tennis et à la sélection nationale", a pesté le N.1 mondial.

Le ministre de l'Intérieur de la Serbie, Nebojsa Stefanovic, a déjà réagi aux propos de Djokovic. "Nous avons décidé d'ouvrir une enquête et d'interroger toutes les personnes liées à la vente des billets et de déterminer au plus vite s'il y a eu des violations de la loi."

Les quarts de finale en ligne de mire

Le vainqueur de ce duel rencontrera en quarts de finale du 17 au 19 juillet soit le Japon, soit le Canada. Le perdant devra jouer les barrages du 18 au 20 septembre pour se maintenir dans le Groupe mondial

Il faut remonter à 1999 pour voir trace d'un autre quart de finale de Groupe mondial.. face à la Suisse (victoire 3-2) sur la terre battue du Primerose à Bruxelles, avec ensuite une défaite contre la France en demi-finale avec Xavier Malisse, Christophe Van Garsse, Christophe Rochus et Filip Dewulf. La Suisse jouait alors avec un certain Roger Federer, 18 ans.

"La Belgique est favorite, c'est sûr, mais l'on va tout faire pour gagner, nous sommes des sportifs de haut niveau, on ne va pas se contenter de dire, 'on s'est bien battu'," a assuré Severin Luthi, le capitaine suisse mardi. Severin Lüthi a sélectionné Yann Marti, 26 ans, 292e mondial, le mieux classé des Helvètes, Adrien Bossel (ATP-321), 28 ans, Henri Laaksonen (ATP-344), 22 ans, et Michael Lammer (ATP-576), 32 ans, le seul à avoir mis sa main sur le Saladier d'Argent en novembre à Lille lors de la finale face à la France. "Nous sommes motivés, nous voulons relever le challenge", a expliqué le capitaine suisse. "Yann et Henri ont déjà battu des joueurs du top 100, Michael a été 150e mondial, il a gagné la Coupe Davis et a de l'expérience. Les Belges sont favoris, mais il n'y a pas non plus 3 niveaux de différence. Nous verrons dimanche où nous en sommes." Les absences de Roger Federer et Stan Wawrinka, au calendrier surchargé, ainsi que celle de Marco Chiudinelli, en revalidation d'une opération à l'épaule, pèsent lourd dans la balance et changent totalement la donne face à une équipe belge emmenée par David Goffin, N.1 belge et 21e mondial. "Je peux comprendre Rog' et Stan", a ajouté Severin Lüthi. "A peine trois mois après la finale, il faut recommencer un premier tour. Pourquoi ne pas accorder un "bye" aux deux finalistes ? Ils ont déjà consenti beaucoup de sacrifices pour jouer en Coupe Davis. Stan joue depuis 11 ans et je pense qu'ils ont, l'an dernier, payé beaucoup de leur participation, physiquement et mentalement. On ne peut pas toujours rajouter des tournois. Pour moi, Roger joue toute l'année pour la Suisse. Il ne faut pas être négatif. Bien sûr, on aurait eu de meilleures chances. Mais nous sommes pros, il faut s'adapter à la situation. L'ITF devrait trouver des solutions pour inciter les meilleurs joueurs à disputer la Coupe Davis." Johan Van Herck a quant à lui sélectionné David Goffin (ATP-21), Steve Darcis (ATP-102), Ruben Bemelmans (ATP-132) et Niels Desein (ATP-154). Le vainqueur de ce duel rencontrera en quarts de finale du 17 au 19 juillet soit le Japon, soit le Canada. Le perdant devra jouer les barrages du 18 au 20 septembre pour se maintenir dans le Groupe mondialIl faut remonter à 1999 pour voir trace d'un autre quart de finale de Groupe mondial.. face à la Suisse (victoire 3-2) sur la terre battue du Primerose à Bruxelles, avec ensuite une défaite contre la France en demi-finale avec Xavier Malisse, Christophe Van Garsse, Christophe Rochus et Filip Dewulf. La Suisse jouait alors avec un certain Roger Federer, 18 ans.