La Belgique, 18-ème, figure six rangs en-dessous de son futur adversaire au classement de l'épreuve. La précédente confrontation entre les deux nations avait tourné à l'avantage des Suédois, 4-1, lors du 1-er tour du groupe mondial en février 1996 à Katrineholm. L'actuel capitaine de l'équipe belge Johan Van Herck figurait alors comme joueur dans l'équipe. La Belgique s'est inclinée en tout cinq fois sur huit face à la Suède.

Van Herck n'a pas fait la fine bouche en apprenant le résultat du tirage. "Je suis satisfait", a-t-il en effet confié à l'agence belga. "D'abord parce qu'on va jouer à domicile (sans doute au Spiroudôme de Charleroi, ndlr), et ensuite parce que la Suède, c'est faisable. Surtout si Robin Söderling ne joue pas. Mais on aura de toute façon un bon coup à jouer. Même s'il est là..."

"On a eu de la chance", admet le capitaine belge, faisant allusion aux têtes de série que la Belgique risquait de rencontrer. "La Suède ou Israël, c'était le mieux qu'on pouvait espérer. Même si le public aurait sans doute aimé applaudir Roger Federer. Mais moi j'aimais autant éviter la Suisse et l'Allemagne. Ou le lointain et périlleux déplacement en Ouzbékistan".

La Belgique a gagné le droit de disputer ces barrages pour le Groupe mondial en battant la Grande-Bretagne 4-1 au 2-ème tour de la zone Euro-Afrique, le week-end passé à Glasgow. Elle était descendue à ce niveau suite à une défaite, 1-4, contre l'Autriche, en septembre dernier à Anvers.

La Suède avait pour sa part subi le même sort, 4-1, à Nis, en Serbie. Elle avait alors aligné Michael Ryderstedt (ATP 314), Johan Brunström (81-ème en double), Filip Prpic (ATP 868) et Robert Lindstedt (11-ème en double). L'ex-numéro 4 mondial Robin Söderling (ATP 30), le Suédois le mieux classé, double finaliste à Roland Garros en 2009 et 2010, était absent. Souffrant d'une mononucléose depuis juillet 2011, il est toujours inactif.

Une victoire à domicile contre la Suède, du 14 au 16 septembre, vaudrait à la Belgique de remonter dans le Groupe mondial.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Résultats du tirage au sort des play-offs du Groupe mondial de la Coupe Davis :

Kazakhstan - Ouzbékistan

Allemagne - Australie

Japon - Israël

BELGIQUE - Suède

Afrique du Sud - Canada

Brésil - Russie

Italie - Chili

Pays-Bas - Suisse

La Belgique, 18-ème, figure six rangs en-dessous de son futur adversaire au classement de l'épreuve. La précédente confrontation entre les deux nations avait tourné à l'avantage des Suédois, 4-1, lors du 1-er tour du groupe mondial en février 1996 à Katrineholm. L'actuel capitaine de l'équipe belge Johan Van Herck figurait alors comme joueur dans l'équipe. La Belgique s'est inclinée en tout cinq fois sur huit face à la Suède. Van Herck n'a pas fait la fine bouche en apprenant le résultat du tirage. "Je suis satisfait", a-t-il en effet confié à l'agence belga. "D'abord parce qu'on va jouer à domicile (sans doute au Spiroudôme de Charleroi, ndlr), et ensuite parce que la Suède, c'est faisable. Surtout si Robin Söderling ne joue pas. Mais on aura de toute façon un bon coup à jouer. Même s'il est là..." "On a eu de la chance", admet le capitaine belge, faisant allusion aux têtes de série que la Belgique risquait de rencontrer. "La Suède ou Israël, c'était le mieux qu'on pouvait espérer. Même si le public aurait sans doute aimé applaudir Roger Federer. Mais moi j'aimais autant éviter la Suisse et l'Allemagne. Ou le lointain et périlleux déplacement en Ouzbékistan". La Belgique a gagné le droit de disputer ces barrages pour le Groupe mondial en battant la Grande-Bretagne 4-1 au 2-ème tour de la zone Euro-Afrique, le week-end passé à Glasgow. Elle était descendue à ce niveau suite à une défaite, 1-4, contre l'Autriche, en septembre dernier à Anvers. La Suède avait pour sa part subi le même sort, 4-1, à Nis, en Serbie. Elle avait alors aligné Michael Ryderstedt (ATP 314), Johan Brunström (81-ème en double), Filip Prpic (ATP 868) et Robert Lindstedt (11-ème en double). L'ex-numéro 4 mondial Robin Söderling (ATP 30), le Suédois le mieux classé, double finaliste à Roland Garros en 2009 et 2010, était absent. Souffrant d'une mononucléose depuis juillet 2011, il est toujours inactif. Une victoire à domicile contre la Suède, du 14 au 16 septembre, vaudrait à la Belgique de remonter dans le Groupe mondial. Sportfootmagazine.be, avec Belga