Les Belges eurent une balle de break à 4-4 dans le 1er set mais ils ne purent en profiter. Les Serbes prenaient le jeu et dans la foulée la 1e manche 6-4 sur leur 4e balle de set.

Distancés dans le 2e set, Darcis et Bemelmans, associés pour la première fois, revenaient de 4-1 à 4-4 après avoir fait le break à 4-3. Ils eurent une balle de 5-4 qu'ils n'exploitèrent pas, laissant filer Troicki/Zimonjic vers le gain du set.

Les Belges s'accrochaient. Ils sauvaient une 1e balle de match à 5-4 dans le 3e set, qu'ils finirent par remporter 7-5.

Menés 5-4 dans le 4e set, Darcis/Bemelmans sauvaient deux nouvelles balles de match mais ne purent empêcher la victoire, et la qualification serbe.

La Serbie menait 2-0 après la 1e journée, suite aux victoires de Viktor Troicki sur David Goffin et de Novak Djokovic sur Olivier Rochus.

La Serbie affrontera en quarts de finale soit les Etats-Unis soit le Brésil. La Belgique disputera en septembre les barrages pour le maintien ou la montée dans le Groupe mondial.

Ruben Bemelmans déçu

Ruben Bemelmans était associé pour la première fois à Steve Darcis samedi face à Nenad Zimonjic et Viktor Troicki dans le double du match Belgique-Serbie. "Je suis frustré et déçu. C'est dommage, parce que nous avons eu des occasions, c'était possible de les battre. Mais à chaque fois, nous n'avons pas bien servi en fin de set. Mon pourcentage de première balle n'était pas assez bon à la fin des 1er et 4e sets", a déclaré Ruben Bemelmans.

"Contrairement à la Serbie, qui a pu compter sur Nenad Zimonjic, vainqueur de plusieurs tournois du Grand Chelem en double, la Belgique ne dispose pas de spécialiste du jeu à quatre."

"Nous manquons d'expérience en double. Il faudrait jouer en double plus souvent, ensemble ou même séparément", a ajouté le Limbourgeois.

C'était la quatrième fois que Ruben Bemelmans jouait en double en Coupe Davis. Il avait perdu, aux côtés de David Goffin, l'année dernière face aux Britanniques Colin Fleming et Ross Hutchinson et il a fait équipe deux fois avec Olivier Rochus. Ils s'étaient inclinés en 2010 face aux Australiens Paul Hanley et Lleyton Hewitt et avaient battu les Suédois Johan Brunstorm et Michael Ryderstedt en septembre dernier.

Steve Darcis était lui aussi déçu après sa défaite en double. "Même dans les deux premiers sets, ça peut basculer. Dans le 1er set nous avons une balle de break à 4-4 et nous revenons bien dans le 2e set aussi. Nous devons être à 5-5 et nous nous retrouvons menés 2 sets à 0. Nous nous sommes bien accrochés, mais face à des joueurs qui ont l'habitude de jouer en double, et de jouer ensemble, ce n'est pas évident", a déclaré Steve Darcis, associé pour la première fois à Ruben Bemelmans.

"Il nous a fallu un temps d'adaptation. C'est difficile de gagner quand on n'a pas de repères. Avec Ruben, nous avons fait un match correct. Pas mauvais mais pas exceptionnel. Je n'avais plus joué en double depuis longtemps, et c'était la première fois que nous jouions ensemble. Dans le 4e set, nous avons eu plus d'occasions qu'eux, c'est vraiment frustrant. Il y avait moyen de faire mieux", a poursuivi le Liégeois.

La Belgique ne peut pas compter sur des spécialistes du double. "Nous perdons beaucoup de matches de double en Coupe Davis, mais nous ne jouons pratiquement jamais ensemble. Nous essayons pourtant, nous nous inscrivons en double dans les tournois, mais les tableaux sont tellement forts que nous ne rentrons pas. Nous pourrions jouer en Challenger, ou faire des entraînements spécifiques de double. C'est dur d'avoir des repères en double mais nous sommes avant tout des joueurs de simple", a expliqué Darcis.

Johan Van Herck: "Une des rencontres les plus frustrantes"

Johan Van Herck, le capitaine de l'équipe belge, se disait frustré après l'élimination de la Belgique. "Il ne nous a pas manqué grand chose. Il a fallu s'accrocher au début, mais nous n'étions pas loin. Dans le 3e set, nous avons senti que nous étions à leur niveau, voire meilleurs. Nous avons eu plus de possibilités mais nous perdons sur un moins bon point", a déclaré Johan Van Herck à propos du double.

La question de la sélection ne s'est pas vraiment posée. "Olivier n'était pas capable de jouer. Il a une pointe à la jambe gauche et m'a dit qu'il n'était pas prêt à jouer", selon van Herck.

"Même si le score est de 3-0, c'est une des rencontres les plus frustrantes car nous n'étions pas loin de l'exploit. Nous sentions qu'il y avait quelque chose à faire, c'est frustrant", a dit Johan Van Herck.

"Dimanche, il faudra jouer pour gagner même si cela compte pour du beurre, je veux que le score soit de 3-2 à la fin. C'est bon pour le mental, pour le classement en Coupe Davis, pour l'expérience, l'esprit d'équipe et pour le public. Il sera capital d'être tête de série pour le tirage au sort des barrages, sans quoi on risque de tomber sur des équipes très fortes éliminées du groupe mondial", a expliqué le capitaine belge.

La France qualifiée pour les quarts de finale

La France, de son côté, s'est qualifiée pour les quarts de finale du Groupe mondial de la Coupe Davis grâce à la victoire du double composé de Llodra et Benneteau face à la paire israélienne Sela/Erlich.

Les Français, dirigés par leur nouveau capitaine Arnaud Clément, mènent ainsi 3-0 dans cette rencontre du premier tour. Vendredi, Jo-Wilfried Tsonga avait battu Amir Weintraub (6-3, 6-3, 4-6, 7-5) et Richard Gasquet avait dominé Dudi Sela (6-3, 6-2, 6-2). En quarts, du 5 au 7 avril, la France se déplacera en Argentine ou recevra l'Allemagne. Les Argentins menaient 2-0 à l'issue des deux premiers simples.

Résultats de la rencontre Belgique-Serbie

- Vendredi Viktor Troicki (Ser) bat David Goffin (BEL) 1-6, 3-6, 7-6 (7/5), 6-4, 6-4
Novak Djokovic (Ser) bat Olivier Rochus (BEL) 6-3, 6-2, 6-2

- Samedi: Viktor Troicki/Nenad Zimonhjic (Ser) battent Steve Darcis/Ruben Bemelmans (BEL) 6-4, 6-4, 5-7, 6-4

- Dimanche (14h00): David Goffin (BEL) - Novak Djokovic (Ser)
Olivier Rochus (BEL) - Viktor Troicki (Ser).

Les Belges eurent une balle de break à 4-4 dans le 1er set mais ils ne purent en profiter. Les Serbes prenaient le jeu et dans la foulée la 1e manche 6-4 sur leur 4e balle de set. Distancés dans le 2e set, Darcis et Bemelmans, associés pour la première fois, revenaient de 4-1 à 4-4 après avoir fait le break à 4-3. Ils eurent une balle de 5-4 qu'ils n'exploitèrent pas, laissant filer Troicki/Zimonjic vers le gain du set. Les Belges s'accrochaient. Ils sauvaient une 1e balle de match à 5-4 dans le 3e set, qu'ils finirent par remporter 7-5. Menés 5-4 dans le 4e set, Darcis/Bemelmans sauvaient deux nouvelles balles de match mais ne purent empêcher la victoire, et la qualification serbe. La Serbie menait 2-0 après la 1e journée, suite aux victoires de Viktor Troicki sur David Goffin et de Novak Djokovic sur Olivier Rochus. La Serbie affrontera en quarts de finale soit les Etats-Unis soit le Brésil. La Belgique disputera en septembre les barrages pour le maintien ou la montée dans le Groupe mondial. Ruben Bemelmans déçu Ruben Bemelmans était associé pour la première fois à Steve Darcis samedi face à Nenad Zimonjic et Viktor Troicki dans le double du match Belgique-Serbie. "Je suis frustré et déçu. C'est dommage, parce que nous avons eu des occasions, c'était possible de les battre. Mais à chaque fois, nous n'avons pas bien servi en fin de set. Mon pourcentage de première balle n'était pas assez bon à la fin des 1er et 4e sets", a déclaré Ruben Bemelmans. "Contrairement à la Serbie, qui a pu compter sur Nenad Zimonjic, vainqueur de plusieurs tournois du Grand Chelem en double, la Belgique ne dispose pas de spécialiste du jeu à quatre." "Nous manquons d'expérience en double. Il faudrait jouer en double plus souvent, ensemble ou même séparément", a ajouté le Limbourgeois. C'était la quatrième fois que Ruben Bemelmans jouait en double en Coupe Davis. Il avait perdu, aux côtés de David Goffin, l'année dernière face aux Britanniques Colin Fleming et Ross Hutchinson et il a fait équipe deux fois avec Olivier Rochus. Ils s'étaient inclinés en 2010 face aux Australiens Paul Hanley et Lleyton Hewitt et avaient battu les Suédois Johan Brunstorm et Michael Ryderstedt en septembre dernier. Steve Darcis était lui aussi déçu après sa défaite en double. "Même dans les deux premiers sets, ça peut basculer. Dans le 1er set nous avons une balle de break à 4-4 et nous revenons bien dans le 2e set aussi. Nous devons être à 5-5 et nous nous retrouvons menés 2 sets à 0. Nous nous sommes bien accrochés, mais face à des joueurs qui ont l'habitude de jouer en double, et de jouer ensemble, ce n'est pas évident", a déclaré Steve Darcis, associé pour la première fois à Ruben Bemelmans. "Il nous a fallu un temps d'adaptation. C'est difficile de gagner quand on n'a pas de repères. Avec Ruben, nous avons fait un match correct. Pas mauvais mais pas exceptionnel. Je n'avais plus joué en double depuis longtemps, et c'était la première fois que nous jouions ensemble. Dans le 4e set, nous avons eu plus d'occasions qu'eux, c'est vraiment frustrant. Il y avait moyen de faire mieux", a poursuivi le Liégeois. La Belgique ne peut pas compter sur des spécialistes du double. "Nous perdons beaucoup de matches de double en Coupe Davis, mais nous ne jouons pratiquement jamais ensemble. Nous essayons pourtant, nous nous inscrivons en double dans les tournois, mais les tableaux sont tellement forts que nous ne rentrons pas. Nous pourrions jouer en Challenger, ou faire des entraînements spécifiques de double. C'est dur d'avoir des repères en double mais nous sommes avant tout des joueurs de simple", a expliqué Darcis. Johan Van Herck: "Une des rencontres les plus frustrantes" Johan Van Herck, le capitaine de l'équipe belge, se disait frustré après l'élimination de la Belgique. "Il ne nous a pas manqué grand chose. Il a fallu s'accrocher au début, mais nous n'étions pas loin. Dans le 3e set, nous avons senti que nous étions à leur niveau, voire meilleurs. Nous avons eu plus de possibilités mais nous perdons sur un moins bon point", a déclaré Johan Van Herck à propos du double. La question de la sélection ne s'est pas vraiment posée. "Olivier n'était pas capable de jouer. Il a une pointe à la jambe gauche et m'a dit qu'il n'était pas prêt à jouer", selon van Herck. "Même si le score est de 3-0, c'est une des rencontres les plus frustrantes car nous n'étions pas loin de l'exploit. Nous sentions qu'il y avait quelque chose à faire, c'est frustrant", a dit Johan Van Herck. "Dimanche, il faudra jouer pour gagner même si cela compte pour du beurre, je veux que le score soit de 3-2 à la fin. C'est bon pour le mental, pour le classement en Coupe Davis, pour l'expérience, l'esprit d'équipe et pour le public. Il sera capital d'être tête de série pour le tirage au sort des barrages, sans quoi on risque de tomber sur des équipes très fortes éliminées du groupe mondial", a expliqué le capitaine belge. La France qualifiée pour les quarts de finale La France, de son côté, s'est qualifiée pour les quarts de finale du Groupe mondial de la Coupe Davis grâce à la victoire du double composé de Llodra et Benneteau face à la paire israélienne Sela/Erlich.Les Français, dirigés par leur nouveau capitaine Arnaud Clément, mènent ainsi 3-0 dans cette rencontre du premier tour. Vendredi, Jo-Wilfried Tsonga avait battu Amir Weintraub (6-3, 6-3, 4-6, 7-5) et Richard Gasquet avait dominé Dudi Sela (6-3, 6-2, 6-2). En quarts, du 5 au 7 avril, la France se déplacera en Argentine ou recevra l'Allemagne. Les Argentins menaient 2-0 à l'issue des deux premiers simples.