"Nous mettons tout en oeuvre pour que tout le monde puisse rester en sécurité et en bonne santé", a-t-elle confié sur les réseaux sociaux. "Ce qui n'est pas toujours simple pour les enfants. Nous restons à la maison, où nous jouons à des jeux, effectuons des exercices, cuisinons et faisons en sorte que les enfants étudient également quelque peu."

Début avril, Kim Clijsters avait prévu de disputer le tournoi WTA de Charleston, doté de 782.900 dollars, qui devait être son premier tournoi sur terre battue depuis 2011. L'ancienne N.1 mondiale avait même prévu de s'y aligner en double avec l'Américaine Sloane Stephens, lauréate de l'US Open en 2017. Malheureusement, il n'en sera pas question. Et à l'heure actuelle, personne ne sait quand l'ATP, la WTA et l'ITF pourront reprendre leur cours normal. Il se pourrait même que Wimbledon, prévu du 29 juin au 12 juillet, soit annulé.

"Comme tous les athlètes, j'ai dû adapter mes plans", a-t-elle poursuivi. "Mais je suis tout aussi motivée qu'avant. Je ferai tout mon possible pour rester en bonne santé et être prête à jouer dès que nous pourrons rejouer au tennis", a-t-elle ajouté.

"Nous mettons tout en oeuvre pour que tout le monde puisse rester en sécurité et en bonne santé", a-t-elle confié sur les réseaux sociaux. "Ce qui n'est pas toujours simple pour les enfants. Nous restons à la maison, où nous jouons à des jeux, effectuons des exercices, cuisinons et faisons en sorte que les enfants étudient également quelque peu." Début avril, Kim Clijsters avait prévu de disputer le tournoi WTA de Charleston, doté de 782.900 dollars, qui devait être son premier tournoi sur terre battue depuis 2011. L'ancienne N.1 mondiale avait même prévu de s'y aligner en double avec l'Américaine Sloane Stephens, lauréate de l'US Open en 2017. Malheureusement, il n'en sera pas question. Et à l'heure actuelle, personne ne sait quand l'ATP, la WTA et l'ITF pourront reprendre leur cours normal. Il se pourrait même que Wimbledon, prévu du 29 juin au 12 juillet, soit annulé. "Comme tous les athlètes, j'ai dû adapter mes plans", a-t-elle poursuivi. "Mais je suis tout aussi motivée qu'avant. Je ferai tout mon possible pour rester en bonne santé et être prête à jouer dès que nous pourrons rejouer au tennis", a-t-elle ajouté.