LES BELGES

Goffin en métronome contre Humbert

Auteur d'une solide performance, David Goffin (ATP 58) a battu le Français Ugo Humbert (ATP 112) au 3e tour de Wimbledon sur le score de 4-6, 7-5, 6-2, 7-5, après 2h44 de jeu, vendredi à Londres. C'est la première fois depuis l'US Open 2020 que le N.1 belge retrouve les huitièmes de finale d'une levée du Grand Chelem.

C'est en confiance, après deux victoires en trois sets, contre Radu Albot (ATP 113) et Sebastian Baez (ATP 35/N.31), que Goffin abordait son match. Pourtant pas inquiété lors de ses quatre premiers jeux de service, le N.1 belge a concédé l'unique break du premier set, sur la seule occasion du set (4-6). Le droitier de Rocourt n'a pas baissé les bras pour autant, loin de là. Après avoir hérité de cinq occasions de breaker dans le 3e jeu du 2e set, il a pris la mise en jeu du Français dans le 11e jeu, avant de confirmer dans la foulée (7-5).

Dans cette deuxième confrontation entre les deux hommes sur le circuit, après une victoire de Humbert à Anvers en 2019, Goffin a confirmé sa domination dans le 3e set, remporté 6-2 grâce à deux breaks. Le gaucher de Metz, sur courant alternatif, s'est détaché à 2-5 dans le 4e set mais Goffin, tel un métronome, a continué à déployer son solide jeu. Tombeur au 2e tour du Norvégien Casper Ruud (ATP 6), finaliste à Roland-Garros, Humbert a perdu les cinq jeux suivants, synonyme de victoire pour Goffin (7-5). C

David Goffin a livré une prestation solide contre Ugo Humbert., iStock
David Goffin a livré une prestation solide contre Ugo Humbert. © iStock

C'est la 8e participation à Wimbledon pour Goffin, la première depuis 2019, année où il avait signé son meilleur résultat en atteignant les quarts de finale, battu par Novak Djokovic. Pour égaler cette performance, il devra écarter Frances Tiafoe. L'Américain de 24 ans, 28e mondial et tête de série N.23, s'est imposé 3-6, 7-6 (1), 7-6 (3), 6-4 face au Kazakh Alexander Bublik (ATP 38). Après une édition 2020 annulée en raison de la pandémie, le Liégeois n'avait pas pu disputer 'The Championships' en 2021 en raison d'une blessure.

Mertens qui gagne, Kerber qui perd

Elise Mertens (WTA 31) s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Wimbledon en battant l'Allemande Angelique Kerber (WTA 19), tête de série N.15 et lauréate en 2018. La N.1 belge s'est imposée 6-4, 7-5 après 1h20 de jeu, vendredi sur le gazon du court N.1 du All England Club. Un duel contre la N.2 mondiale Ons Jabeur l'attend au tour suivant.

Après avoir dû batailler trois sets, et sauvé deux balles de match, au 2e tour contre la Hongroise Panna Udvardy (WTA 100), la Limbourgeoise de 26 ans a parfaitement bien entamé la rencontre face à l'ancienne N.1 mondiale. Plus régulière et précise, Mertens tourné en tête après avoir dominé les débats (6-4). La Belge a perdu son service à deux reprises dans la seconde manche mais, conservant sa régularité, elle a été capable d'inverser la tendance, aidée par les 27 fautes directes de la gauchère de Brême.

Elise Mertens a sorti Angélique Kerber., iStock
Elise Mertens a sorti Angélique Kerber. © iStock

Menée 3-5, Mertens a aligné quatre jeux de rang pour signer l'une des victoires les plus significatives de sa carrière (7-5). Lauréate en double en 2021, Mertens égale, pour sa cinquième participation, son meilleur résultat sur le gazon londonien. Elle avait déjà atteint les huitièmes en 2019, alors battue par la Tchèque Barbora Strycova.

Mertens défiera Ons Jabeur (WTA 2) en huitièmes de finale. Vendredi, la Tunisienne s'est imposée aisément contre la Française Diane Perry (WTA 77), sur le score de 6-2, 6-3. La droitière de Ksar Hellal, quart-de-finaliste au All England Club en 2021, a remporté le tournoi de Berlin il y a moins de deux semaines.

DANS LE TABLEAU MASCULIN

Djokovic balaie un autre Serbe

Novak Djokovic, triple tenant du titre, a été sans pitié vendredi pour son coéquipier serbe de Coupe Davis Miomir Kecmanovic (ATP 30) qu'il a écarté 6-0, 6-3, 6-4 pour se hisser en huitièmes de finale de Wimbledon.

Au prochain tour, le N.3 mondial affrontera le surprenant Néerlandais Tim van Rijthoven (ATP 104) qui dispute son premier tournoi du Grand Chelem.

Djokovic vise à 35 ans un quatrième titre consécutif à Wimbledon, ce qui le rapprocherait des records de Björn Borg, Pete Sampras et Roger Federer (cinq à la suite). En cas de victoire finale, le Serbe remporterait aussi son 21e titre du Grand Chelem pour revenir à une longueur de Rafael Nadal qui en compte 22 après ses succès dans les deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, à l'Open d'Australie et Roland-Garros.

Après avoir concédé rapidement les sept premiers jeux de la partie, Kecmanovic a fini par remporter sa mise en jeu. Alors que Djokovic remportait tranquillement ses jeux de service, son adversaire a été mis en danger sur chacun des siens, mais a tenu jusqu'à 3-3 quand le recordman de semaines passées au sommet de la hiérarchie mondiale (373) a repris sa marche en avant en alignant trois jeux d'affilée. Dans le troisième set, Kecmanovic a réussi à prendre une fois le service de son adversaire, mais ce dernier a servi à 5-4 pour le match.

DANS LE TABLEAU FEMININ

Sakkari fait la grimace

La Grecque Maria Sakkari, cinquième mondiale, n'est pas parvenue à passer le cap du 3e tour. Vendredi sur le gazon de Wimbledon, elle a été battue en deux sets - 6-3, 7-5 - par l'Allemande Tatjana Maria (WTA 103).

Sakkari, demi-finaliste à Roland-Garros et à l'US Open la saison dernière, a réalisé la bagatelle de 30 fautes directes, contre 12 à son adversaire. En six participations à cette troisième levée du Grand Chelem, la droitière d'Athènes n'a jamais fait mieux que le 3e tour. Maria, pour la première fois en huitièmes d'un tournoi majeur, défiera Jelena Ostapenko (WTA 17).

La Lettone, lauréate de Roland-Garros en 2017 et demi-finaliste à Londres un an plus tard, a battu la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 43) en trois sets : 3-6, 6-1 et 6-1.

Auteur d'une solide performance, David Goffin (ATP 58) a battu le Français Ugo Humbert (ATP 112) au 3e tour de Wimbledon sur le score de 4-6, 7-5, 6-2, 7-5, après 2h44 de jeu, vendredi à Londres. C'est la première fois depuis l'US Open 2020 que le N.1 belge retrouve les huitièmes de finale d'une levée du Grand Chelem. C'est en confiance, après deux victoires en trois sets, contre Radu Albot (ATP 113) et Sebastian Baez (ATP 35/N.31), que Goffin abordait son match. Pourtant pas inquiété lors de ses quatre premiers jeux de service, le N.1 belge a concédé l'unique break du premier set, sur la seule occasion du set (4-6). Le droitier de Rocourt n'a pas baissé les bras pour autant, loin de là. Après avoir hérité de cinq occasions de breaker dans le 3e jeu du 2e set, il a pris la mise en jeu du Français dans le 11e jeu, avant de confirmer dans la foulée (7-5). Dans cette deuxième confrontation entre les deux hommes sur le circuit, après une victoire de Humbert à Anvers en 2019, Goffin a confirmé sa domination dans le 3e set, remporté 6-2 grâce à deux breaks. Le gaucher de Metz, sur courant alternatif, s'est détaché à 2-5 dans le 4e set mais Goffin, tel un métronome, a continué à déployer son solide jeu. Tombeur au 2e tour du Norvégien Casper Ruud (ATP 6), finaliste à Roland-Garros, Humbert a perdu les cinq jeux suivants, synonyme de victoire pour Goffin (7-5). CC'est la 8e participation à Wimbledon pour Goffin, la première depuis 2019, année où il avait signé son meilleur résultat en atteignant les quarts de finale, battu par Novak Djokovic. Pour égaler cette performance, il devra écarter Frances Tiafoe. L'Américain de 24 ans, 28e mondial et tête de série N.23, s'est imposé 3-6, 7-6 (1), 7-6 (3), 6-4 face au Kazakh Alexander Bublik (ATP 38). Après une édition 2020 annulée en raison de la pandémie, le Liégeois n'avait pas pu disputer 'The Championships' en 2021 en raison d'une blessure. Elise Mertens (WTA 31) s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Wimbledon en battant l'Allemande Angelique Kerber (WTA 19), tête de série N.15 et lauréate en 2018. La N.1 belge s'est imposée 6-4, 7-5 après 1h20 de jeu, vendredi sur le gazon du court N.1 du All England Club. Un duel contre la N.2 mondiale Ons Jabeur l'attend au tour suivant. Après avoir dû batailler trois sets, et sauvé deux balles de match, au 2e tour contre la Hongroise Panna Udvardy (WTA 100), la Limbourgeoise de 26 ans a parfaitement bien entamé la rencontre face à l'ancienne N.1 mondiale. Plus régulière et précise, Mertens tourné en tête après avoir dominé les débats (6-4). La Belge a perdu son service à deux reprises dans la seconde manche mais, conservant sa régularité, elle a été capable d'inverser la tendance, aidée par les 27 fautes directes de la gauchère de Brême.Menée 3-5, Mertens a aligné quatre jeux de rang pour signer l'une des victoires les plus significatives de sa carrière (7-5). Lauréate en double en 2021, Mertens égale, pour sa cinquième participation, son meilleur résultat sur le gazon londonien. Elle avait déjà atteint les huitièmes en 2019, alors battue par la Tchèque Barbora Strycova. Mertens défiera Ons Jabeur (WTA 2) en huitièmes de finale. Vendredi, la Tunisienne s'est imposée aisément contre la Française Diane Perry (WTA 77), sur le score de 6-2, 6-3. La droitière de Ksar Hellal, quart-de-finaliste au All England Club en 2021, a remporté le tournoi de Berlin il y a moins de deux semaines. Novak Djokovic, triple tenant du titre, a été sans pitié vendredi pour son coéquipier serbe de Coupe Davis Miomir Kecmanovic (ATP 30) qu'il a écarté 6-0, 6-3, 6-4 pour se hisser en huitièmes de finale de Wimbledon. Au prochain tour, le N.3 mondial affrontera le surprenant Néerlandais Tim van Rijthoven (ATP 104) qui dispute son premier tournoi du Grand Chelem. Djokovic vise à 35 ans un quatrième titre consécutif à Wimbledon, ce qui le rapprocherait des records de Björn Borg, Pete Sampras et Roger Federer (cinq à la suite). En cas de victoire finale, le Serbe remporterait aussi son 21e titre du Grand Chelem pour revenir à une longueur de Rafael Nadal qui en compte 22 après ses succès dans les deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, à l'Open d'Australie et Roland-Garros. Après avoir concédé rapidement les sept premiers jeux de la partie, Kecmanovic a fini par remporter sa mise en jeu. Alors que Djokovic remportait tranquillement ses jeux de service, son adversaire a été mis en danger sur chacun des siens, mais a tenu jusqu'à 3-3 quand le recordman de semaines passées au sommet de la hiérarchie mondiale (373) a repris sa marche en avant en alignant trois jeux d'affilée. Dans le troisième set, Kecmanovic a réussi à prendre une fois le service de son adversaire, mais ce dernier a servi à 5-4 pour le match.La Grecque Maria Sakkari, cinquième mondiale, n'est pas parvenue à passer le cap du 3e tour. Vendredi sur le gazon de Wimbledon, elle a été battue en deux sets - 6-3, 7-5 - par l'Allemande Tatjana Maria (WTA 103). Sakkari, demi-finaliste à Roland-Garros et à l'US Open la saison dernière, a réalisé la bagatelle de 30 fautes directes, contre 12 à son adversaire. En six participations à cette troisième levée du Grand Chelem, la droitière d'Athènes n'a jamais fait mieux que le 3e tour. Maria, pour la première fois en huitièmes d'un tournoi majeur, défiera Jelena Ostapenko (WTA 17). La Lettone, lauréate de Roland-Garros en 2017 et demi-finaliste à Londres un an plus tard, a battu la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 43) en trois sets : 3-6, 6-1 et 6-1.