LES BELGES

David Goffin (ATP 48) retrouvera Hubert Hurkacz (ATP 13/N.12) au 3e tour des Internationaux de France, samedi à Paris. Le Belge a récemment remporté son unique duel contre le Polonais sur le circuit en s'imposant au premier tour du Masters 1000 de Rome en deux sets, après deux jeux décisifs.

Jeudi, le Liégeois a battu l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27/N.24) au deuxième tour de Roland-Garros. Mené d'une manche, Goffin s'est imposé 3-6, 7-6 (1), 6-2, 6-4 après de 2h58 jeu.

De son côté, le droitier de Wroclaw, 25 ans et 4 titres ATP, dont Miami en 2021, a facilement battu en trois sets - 6-1, 6-4, 6-2 - l'Italien Marco Cecchinato (ATP 132), demi-finaliste surprise à la Porte d'Auteuil en 2018. En cas de victoire contre Hurkacz, qui n'avait jusqu'ici jamais dépassé le cap du 2e tour à Paris, Goffin pourrait retrouver en huitièmes le Norvégien Casper Ruud (ATP 8/N.8). Mardi, Goffin avait mis fin à une série de cinq défaites consécutives au premier tour dans un tournoi du Grand Chelem en disposant en quatre sets du Tchèque Jiri Lehecka (ATP 77).

Eliminée par Coco Gauff au premier tour du simple, Alison Van Uytvanck va retrouver l'Américaine au second tour du double., iStock
Eliminée par Coco Gauff au premier tour du simple, Alison Van Uytvanck va retrouver l'Américaine au second tour du double. © iStock

Van Uytvanck au deuxième tour du double où elle retrouvera celle qui l'a fait tomber au premier tour en simple

Alison Van Uytvanck (WTA 81 en double) et sa partenaire roumaine Monica Niculescu (WTA 39 en double) se sont qualifiées pour le deuxième tour du double à Roland-Garros. Le duo belgo-roumain a battu 3-6, 6-3, 6-1 la paire formée par l'Américaine Danielle Collins (WTA 330 en double) et la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 430 en double). La rencontre a duré 1 heure et 44 minutes.

Van Uytvanck et Niculescu affronteront en 16e de finale la paire tête de série N.8, composée de Cori Gauff (WTA 10 en double) et Jessica Pegula (WTA 31 en double). Les Américaines ont éliminé la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 48 en double) et la Russe Liudmila Samsonova (WTA 395 en double) 6-3, 7-5.

Il s'agira de retrouvailles entre Van Uytvanck (WTA 60) et Gauff puisque les deux joueuses se sont affrontées au deuxième tour du simple mercredi, avec une victoire 6-1, 7-6 (7/4) de l'Américaine, 23e joueuse mondiale en simple.

Joran Vliegen passe le premier tour du double mixte

Joran Vliegen, associé à la Norvégienne Ulrikke Eikeri, a franchi le cap du 1er tour du double mixte aux Internationaux de France. Le Belge, spécialiste du double, s'est imposé jeudi 4-6, 6-3, 10/5 contre les Kazakhs Anna Danilina et Andrey Golubev, têtes de série N.6. Le duo belgo-norvégien attend ses adversaires au 2e tour (huitièmes de finale).

Mercredi, Joran Vliegen (ATP 50 en double), avec Sander Gillé (ATP 46 en double), s'est offert les tenants du titre du double messieurs au premier tour. La paire belge s'est imposée 6-4, 6-7 (5/7) et 6-3 en 2 heures 16 minutes de jeu contre les Français Pierre-Hugues Herbert (ATP 8 en double) et Nicolas Mahut (ATP 8 en double), têtes de série N.3, également vainqueurs en 2018. Ils défieront au deuxième tour les Australiens Luke Saville (ATP 69 en double) et Jordan Thompson (ATP 170 en double)

DANS LE TABLEAU MASCULIN

Daniil Medvedev (ATP 2) a validé son ticket pour le 3e tour des Internationaux de France. Jeudi sur le court Philippe-Chatrier, le Russe s'est imposé 6-3, 6-4, 6-3 contre le Serbe Laslo Djere (ATP 56).

En 2021, le Moscovite de 26 ans avait atteint les quarts après avoir été éliminé au premier tour lors de ses quatre premières participations au tournoi parisien.

Vainqueur de l'US Open 2021 et finaliste de l'Open d'Australie en début de saison, Medvedev affrontera un autre Serbe, Miomir Kecmanovic (ATP 31/N.28), sorti vainqueur en quatre sets de son duel contre le fantasque joueur kazakh Alexander Bublik (ATP 42). Medvedev, pas toujours à l'aise sur ocre, devra encore élever son niveau de jeu contre Kecmanovic, l'une des révélations du début de saison. Après avoir atteint les huitièmes de finale à l'Open d'Australie, le droitier de Belgrade a joué les quarts à Indian Wells et à Miami avant d'atteindre le dernier carré à Munich, sur terre battue.

Stefanos Tsitsipas, le finaliste de la dernière édition, souffre en ce début de quinzaine., iStock
Stefanos Tsitsipas, le finaliste de la dernière édition, souffre en ce début de quinzaine. © iStock

Tsitsipas se fait encore des frayeurs

Le Grec Stefanos Tsitsipas, quatrième joueur mondial et tête de série N.4, s'est qualifié jeudi pour le troisième tour de Roland-Garros en battant difficilement le Tchèque Zdenek Kolar (ATP 134), 6-3, 7-6 (10/8), 6-7 (3/7), 7-6 (9/7). La rencontre a duré 4 heures et 6 minutes.

Déjà au premier tour, le Grec de 23 ans avait dû batailler pendant 3 heures et 34 minutes, après avoir été mené deux sets à zéro face à l'Italien Lorenzo Musetti (ATP 66). Jeudi, Kolar s'est procuré quatre balles pour revenir à deux sets partout dans le dernier jeu décisif (6-2) avant de céder. Finaliste l'an passé, Tsitsipas affrontera en 16e de finale le Suédois Mikael Ymer (ATP 95), qui a surpris 6-3, 3-6, 6-2, 6-3 le Britannique Daniel Evans (ATP 32/N.29).

Rublev et Sinner poursuivent leur route

Le Russe Andrey Rublev (ATP 7/N.7) n'a pas tremblé face à l'Argentin Federico Delbonis (ATP 65), battu 6-3, 3-6, 6-2, 6-3 en 2 heures et 26 minutes. Le Chilien Cristian Garin (ATP 37), qui s'est joué 6-3, 7-6 (7/5), 4-6, 6-3 du Russe Ilya Ivashka (ATP 50) attend Rublev au tour suivant.

L'Italien Jannik Sinner (ATP 12/N.11) a concédé le premier set avant de prendre la mesure de l'Espagnol Roberto Carballes Baena (ATP 89), 3-6, 6-4, 6-4, 6-3 en 3 heures et 44 minutes. Sinner trouvera à présent sur sa route l'Américain Mackenzie Mcdonald (ATP 60), tombeur 6-3, 6-1, 6-4 du Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 24/N.22).

DANS LE TABLEAU FEMININ

Cornet s'offre Ostapenko, lauréate de l'édition 2017

La Lettonne Jelena Ostapenko (WTA 13/N.13), lauréate du tournoi en 2017, a été éliminée au deuxième tour de Roland-Garros par la Française Alizé Cornet (WTA 40), jeudi soir, lors de la session de nuit sur le court Philippe-Chatrier.

Cornet s'est imposée 6-0, 1-6, 6-3 en 1 heure et 41 minutes. La Française rencontrera en 16e de finale la Chinoise Zheng Qinwen (WTA 74), qui a également écarté une ancienne gagnante à Paris (2018), la Roumaine Simona Halep (WTA 19). Depuis sa victoire surprise en 2017, Ostapenko n'a pu faire mieux qu'un troisième tour, atteint en 2020. En 2018, 2019 et l'an passé, son parcours s'était arrêté d'entrée de jeu.

Simona Halep, prise d'une crise de panique et éliminée prématurément

Simona Halep, 19e mondiale et ancienne lauréate de Roland-Garros en 2018, a été éliminée jeudi dès le 2e tour du Grand Chelem parisien, battue par la Chinoise Zheng Qinwen (WTA 74), 2-6, 6-2, 6-1.

Dès le milieu de la rencontre, la Roumaine a semblé ne pas être au mieux physiquement. Plusieurs fois, elle est apparue comme à bout de souffle, devant même prendre une minute pour s'accroupir le front appuyé sur sa raquette à certains moments. Elle a fini par faire appel au médecin à deux reprises lors du 3e set, avant de reprendre la partie. Mais malgré les encouragements du public, elle n'a pas réussi à reprendre le dessus, laissant Zheng enchaîner les jeux.

Simona Halep a connu une "crise de panique" lors de son deuxième tour à Roland-Garros. L'ancienne lauréate doit déjà faire ses valises., iStock
Simona Halep a connu une "crise de panique" lors de son deuxième tour à Roland-Garros. L'ancienne lauréate doit déjà faire ses valises. © iStock

Quelques heures plus tard, la joueuse de 30 ans a expliqué avoir souffert d'une "crise de panique". "Ca ne m'était jamais arrivé avant. Je ne sais pas pourquoi cela s'est produit, car je menais au score, il n'y avait pas de raison que ça arrive. (...) C'était comme si je n'avais plus contrôle de mon corps", a-t-elle dit. Halep avait en effet remporté facilement le premier set avant de se mettre à commettre plus de fautes (15 contre 4 en première manche), cédant par trois fois son service à la Chinoise dans la 2e manche. Et de n'être que l'ombre d'elle-même dans la troisième, ne réussissant à prendre qu'un seul jeu sur les 11 derniers de la partie. "Je me suis peut-être mis trop de pression, peut-être que je voulais trop bien faire, je ne sais pas", a poursuivi la Roumaine. "Après le match, ça a été très dur, j'ai eu besoin d'un certain temps pour revenir à mon état normal. Mais maintenant, je me sens bien", a-t-elle assuré, précisant ne souffrir d'aucune blessure physique.

Depuis plus d'un an, la Roumaine endure de multiples blessures. L'an dernier, touchée au mollet, elle avait déclaré forfait pour Roland-Garros, et n'avait pu défendre son titre à Wimbledon. Plus récemment, une blessure à la cuisse l'avait obligée à se retirer du tournoi WTA 1000 de Miami fin mars. Elle avait expliqué dans une interview sur Eurosport que le stress et l'anxiété pouvaient être à l'origine de la multiplication de ses pépins physiques.

Au premier tour déjà, Halep, désormais entraînée par le coach de Serena Williams, Patrick Mouratoglou, avait semblé en difficulté le temps d'un set face à la lucky loser allemande Nastasja Schunk (WTA 165), avant de l'emporter. Zheng, 19 ans, participe à son tout premier Roland-Garros et remporte la plus belle victoire de sa carrière, sa première sur une membre du Top 20. Au troisième tour, elle sera opposée à la Française Alizé Cornet (WTA 40).

Et de 30 pour la machine Iga Swiatek

La N.1 mondiale continue de tout balayer sur son passage. Jeudi sur le Suzanne-Lenglen, la Polonaise Iga Swiatek, ultra favorite au sacre, s'est imposée 6-0, 6-2 en 61 minutes de jeu à peine contre l'Américaine Alison Riske (WTA 43) au 2e tour de Roland-Garros.

"Je suis vraiment contente d'avoir à nouveau pu jouer un solide match pour mon premier match sur ce court. Je suis vraiment restée très concentrée et j'ai tenté de mettre continuellement la pression sur mon adversaire", a dit Swiatek sur le court, qui a toutefois vu des points d'améliorations en vue de ses prochains duels. Ce succès est le 30e de rang pour la droitière de Varsovie, 20 ans. Elle reste en effet sur des titres à Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome. La lauréate 2020 des Internationaux de France a désormais remporté 46 de ses 47 derniers sets joués. La Monténégrine Danka Kovinic (WTA 95), qui a écarté la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 92) en deux sets, sera son adversaire au 3e tour samedi.

Pendant que les membres du top 10 féminin passent à la trappe les unes après les autres, Iga Swiatek enchaîne une 30e victoire tous tournois confondus., iStock
Pendant que les membres du top 10 féminin passent à la trappe les unes après les autres, Iga Swiatek enchaîne une 30e victoire tous tournois confondus. © iStock

Collins et Pliskova, nouvelles victimes d'un top 10 déjà bien décimé

Danielle Collins, 9e joueuse mondiale, est devenue la 7e membre du top-10 mondial féminin à sortir prématurément à Paris. L'Américaine a été battue 6-4, 6-3, par sa compatriote Shelby Rodgers (WTA 50) au deuxième tour de Roland-Garros, jeudi. Quart-de-finaliste à Roland-Garros en 2016, Rodgers, 29 ans, affrontera la Russe concourant sous bannière neutre, Daria Kasatkina (20e) pour tenter de rallier les 8es de finale.

Seules restent donc en lice Iga Swiatek (N.1), Paula Badosa (N.4) et Aryna Sabalenka (N.7) toutes qualifiées ce jeudi pour le troisième tour.

En revanche, la N.8 mondiale, Karolina Pliskova est tombée en fin de matinée face à la Française Leolia Jeanjean (WTA 227). Le clan des éliminées comprend Maria Sakkari, 3e mondiale et demi-finaliste à Paris l'an dernier, tombée mercredi au deuxième tour, Barbora Krejcikova (N.2 et tenante du titre à Paris), Anett Kontaveit (N.5), Ons Jabeur (N.6) et Garbine Muguruza (N.10), qui ont toutes chuté au premier.

David Goffin (ATP 48) retrouvera Hubert Hurkacz (ATP 13/N.12) au 3e tour des Internationaux de France, samedi à Paris. Le Belge a récemment remporté son unique duel contre le Polonais sur le circuit en s'imposant au premier tour du Masters 1000 de Rome en deux sets, après deux jeux décisifs. Jeudi, le Liégeois a battu l'Américain Frances Tiafoe (ATP 27/N.24) au deuxième tour de Roland-Garros. Mené d'une manche, Goffin s'est imposé 3-6, 7-6 (1), 6-2, 6-4 après de 2h58 jeu. De son côté, le droitier de Wroclaw, 25 ans et 4 titres ATP, dont Miami en 2021, a facilement battu en trois sets - 6-1, 6-4, 6-2 - l'Italien Marco Cecchinato (ATP 132), demi-finaliste surprise à la Porte d'Auteuil en 2018. En cas de victoire contre Hurkacz, qui n'avait jusqu'ici jamais dépassé le cap du 2e tour à Paris, Goffin pourrait retrouver en huitièmes le Norvégien Casper Ruud (ATP 8/N.8). Mardi, Goffin avait mis fin à une série de cinq défaites consécutives au premier tour dans un tournoi du Grand Chelem en disposant en quatre sets du Tchèque Jiri Lehecka (ATP 77). Alison Van Uytvanck (WTA 81 en double) et sa partenaire roumaine Monica Niculescu (WTA 39 en double) se sont qualifiées pour le deuxième tour du double à Roland-Garros. Le duo belgo-roumain a battu 3-6, 6-3, 6-1 la paire formée par l'Américaine Danielle Collins (WTA 330 en double) et la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 430 en double). La rencontre a duré 1 heure et 44 minutes. Van Uytvanck et Niculescu affronteront en 16e de finale la paire tête de série N.8, composée de Cori Gauff (WTA 10 en double) et Jessica Pegula (WTA 31 en double). Les Américaines ont éliminé la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 48 en double) et la Russe Liudmila Samsonova (WTA 395 en double) 6-3, 7-5. Il s'agira de retrouvailles entre Van Uytvanck (WTA 60) et Gauff puisque les deux joueuses se sont affrontées au deuxième tour du simple mercredi, avec une victoire 6-1, 7-6 (7/4) de l'Américaine, 23e joueuse mondiale en simple. Joran Vliegen, associé à la Norvégienne Ulrikke Eikeri, a franchi le cap du 1er tour du double mixte aux Internationaux de France. Le Belge, spécialiste du double, s'est imposé jeudi 4-6, 6-3, 10/5 contre les Kazakhs Anna Danilina et Andrey Golubev, têtes de série N.6. Le duo belgo-norvégien attend ses adversaires au 2e tour (huitièmes de finale). Mercredi, Joran Vliegen (ATP 50 en double), avec Sander Gillé (ATP 46 en double), s'est offert les tenants du titre du double messieurs au premier tour. La paire belge s'est imposée 6-4, 6-7 (5/7) et 6-3 en 2 heures 16 minutes de jeu contre les Français Pierre-Hugues Herbert (ATP 8 en double) et Nicolas Mahut (ATP 8 en double), têtes de série N.3, également vainqueurs en 2018. Ils défieront au deuxième tour les Australiens Luke Saville (ATP 69 en double) et Jordan Thompson (ATP 170 en double)Daniil Medvedev (ATP 2) a validé son ticket pour le 3e tour des Internationaux de France. Jeudi sur le court Philippe-Chatrier, le Russe s'est imposé 6-3, 6-4, 6-3 contre le Serbe Laslo Djere (ATP 56). En 2021, le Moscovite de 26 ans avait atteint les quarts après avoir été éliminé au premier tour lors de ses quatre premières participations au tournoi parisien. Vainqueur de l'US Open 2021 et finaliste de l'Open d'Australie en début de saison, Medvedev affrontera un autre Serbe, Miomir Kecmanovic (ATP 31/N.28), sorti vainqueur en quatre sets de son duel contre le fantasque joueur kazakh Alexander Bublik (ATP 42). Medvedev, pas toujours à l'aise sur ocre, devra encore élever son niveau de jeu contre Kecmanovic, l'une des révélations du début de saison. Après avoir atteint les huitièmes de finale à l'Open d'Australie, le droitier de Belgrade a joué les quarts à Indian Wells et à Miami avant d'atteindre le dernier carré à Munich, sur terre battue. Le Grec Stefanos Tsitsipas, quatrième joueur mondial et tête de série N.4, s'est qualifié jeudi pour le troisième tour de Roland-Garros en battant difficilement le Tchèque Zdenek Kolar (ATP 134), 6-3, 7-6 (10/8), 6-7 (3/7), 7-6 (9/7). La rencontre a duré 4 heures et 6 minutes. Déjà au premier tour, le Grec de 23 ans avait dû batailler pendant 3 heures et 34 minutes, après avoir été mené deux sets à zéro face à l'Italien Lorenzo Musetti (ATP 66). Jeudi, Kolar s'est procuré quatre balles pour revenir à deux sets partout dans le dernier jeu décisif (6-2) avant de céder. Finaliste l'an passé, Tsitsipas affrontera en 16e de finale le Suédois Mikael Ymer (ATP 95), qui a surpris 6-3, 3-6, 6-2, 6-3 le Britannique Daniel Evans (ATP 32/N.29). Le Russe Andrey Rublev (ATP 7/N.7) n'a pas tremblé face à l'Argentin Federico Delbonis (ATP 65), battu 6-3, 3-6, 6-2, 6-3 en 2 heures et 26 minutes. Le Chilien Cristian Garin (ATP 37), qui s'est joué 6-3, 7-6 (7/5), 4-6, 6-3 du Russe Ilya Ivashka (ATP 50) attend Rublev au tour suivant. L'Italien Jannik Sinner (ATP 12/N.11) a concédé le premier set avant de prendre la mesure de l'Espagnol Roberto Carballes Baena (ATP 89), 3-6, 6-4, 6-4, 6-3 en 3 heures et 44 minutes. Sinner trouvera à présent sur sa route l'Américain Mackenzie Mcdonald (ATP 60), tombeur 6-3, 6-1, 6-4 du Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 24/N.22). La Lettonne Jelena Ostapenko (WTA 13/N.13), lauréate du tournoi en 2017, a été éliminée au deuxième tour de Roland-Garros par la Française Alizé Cornet (WTA 40), jeudi soir, lors de la session de nuit sur le court Philippe-Chatrier. Cornet s'est imposée 6-0, 1-6, 6-3 en 1 heure et 41 minutes. La Française rencontrera en 16e de finale la Chinoise Zheng Qinwen (WTA 74), qui a également écarté une ancienne gagnante à Paris (2018), la Roumaine Simona Halep (WTA 19). Depuis sa victoire surprise en 2017, Ostapenko n'a pu faire mieux qu'un troisième tour, atteint en 2020. En 2018, 2019 et l'an passé, son parcours s'était arrêté d'entrée de jeu. Simona Halep, 19e mondiale et ancienne lauréate de Roland-Garros en 2018, a été éliminée jeudi dès le 2e tour du Grand Chelem parisien, battue par la Chinoise Zheng Qinwen (WTA 74), 2-6, 6-2, 6-1. Dès le milieu de la rencontre, la Roumaine a semblé ne pas être au mieux physiquement. Plusieurs fois, elle est apparue comme à bout de souffle, devant même prendre une minute pour s'accroupir le front appuyé sur sa raquette à certains moments. Elle a fini par faire appel au médecin à deux reprises lors du 3e set, avant de reprendre la partie. Mais malgré les encouragements du public, elle n'a pas réussi à reprendre le dessus, laissant Zheng enchaîner les jeux. Quelques heures plus tard, la joueuse de 30 ans a expliqué avoir souffert d'une "crise de panique". "Ca ne m'était jamais arrivé avant. Je ne sais pas pourquoi cela s'est produit, car je menais au score, il n'y avait pas de raison que ça arrive. (...) C'était comme si je n'avais plus contrôle de mon corps", a-t-elle dit. Halep avait en effet remporté facilement le premier set avant de se mettre à commettre plus de fautes (15 contre 4 en première manche), cédant par trois fois son service à la Chinoise dans la 2e manche. Et de n'être que l'ombre d'elle-même dans la troisième, ne réussissant à prendre qu'un seul jeu sur les 11 derniers de la partie. "Je me suis peut-être mis trop de pression, peut-être que je voulais trop bien faire, je ne sais pas", a poursuivi la Roumaine. "Après le match, ça a été très dur, j'ai eu besoin d'un certain temps pour revenir à mon état normal. Mais maintenant, je me sens bien", a-t-elle assuré, précisant ne souffrir d'aucune blessure physique. Depuis plus d'un an, la Roumaine endure de multiples blessures. L'an dernier, touchée au mollet, elle avait déclaré forfait pour Roland-Garros, et n'avait pu défendre son titre à Wimbledon. Plus récemment, une blessure à la cuisse l'avait obligée à se retirer du tournoi WTA 1000 de Miami fin mars. Elle avait expliqué dans une interview sur Eurosport que le stress et l'anxiété pouvaient être à l'origine de la multiplication de ses pépins physiques. Au premier tour déjà, Halep, désormais entraînée par le coach de Serena Williams, Patrick Mouratoglou, avait semblé en difficulté le temps d'un set face à la lucky loser allemande Nastasja Schunk (WTA 165), avant de l'emporter. Zheng, 19 ans, participe à son tout premier Roland-Garros et remporte la plus belle victoire de sa carrière, sa première sur une membre du Top 20. Au troisième tour, elle sera opposée à la Française Alizé Cornet (WTA 40). La N.1 mondiale continue de tout balayer sur son passage. Jeudi sur le Suzanne-Lenglen, la Polonaise Iga Swiatek, ultra favorite au sacre, s'est imposée 6-0, 6-2 en 61 minutes de jeu à peine contre l'Américaine Alison Riske (WTA 43) au 2e tour de Roland-Garros. "Je suis vraiment contente d'avoir à nouveau pu jouer un solide match pour mon premier match sur ce court. Je suis vraiment restée très concentrée et j'ai tenté de mettre continuellement la pression sur mon adversaire", a dit Swiatek sur le court, qui a toutefois vu des points d'améliorations en vue de ses prochains duels. Ce succès est le 30e de rang pour la droitière de Varsovie, 20 ans. Elle reste en effet sur des titres à Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome. La lauréate 2020 des Internationaux de France a désormais remporté 46 de ses 47 derniers sets joués. La Monténégrine Danka Kovinic (WTA 95), qui a écarté la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova (WTA 92) en deux sets, sera son adversaire au 3e tour samedi. Danielle Collins, 9e joueuse mondiale, est devenue la 7e membre du top-10 mondial féminin à sortir prématurément à Paris. L'Américaine a été battue 6-4, 6-3, par sa compatriote Shelby Rodgers (WTA 50) au deuxième tour de Roland-Garros, jeudi. Quart-de-finaliste à Roland-Garros en 2016, Rodgers, 29 ans, affrontera la Russe concourant sous bannière neutre, Daria Kasatkina (20e) pour tenter de rallier les 8es de finale. Seules restent donc en lice Iga Swiatek (N.1), Paula Badosa (N.4) et Aryna Sabalenka (N.7) toutes qualifiées ce jeudi pour le troisième tour. En revanche, la N.8 mondiale, Karolina Pliskova est tombée en fin de matinée face à la Française Leolia Jeanjean (WTA 227). Le clan des éliminées comprend Maria Sakkari, 3e mondiale et demi-finaliste à Paris l'an dernier, tombée mercredi au deuxième tour, Barbora Krejcikova (N.2 et tenante du titre à Paris), Anett Kontaveit (N.5), Ons Jabeur (N.6) et Garbine Muguruza (N.10), qui ont toutes chuté au premier.