Le Liégeois, 25 ans, figure ainsi actuellement dans le Top 10 des joueurs qui ont gagné le plus de matches depuis le début de l'année - il est 8e juste derrière Andy Murray - avec un bilan de 22 victoires pour 10 défaites. Et s'il faut en croire "Infosys Beyond the Numbers", il le doit principalement à l'amélioration de la qualité de sa première balle de service.

En 2015, David Goffin n'a passé que 55% de premiers services en moyenne. Depuis le début de l'année 2016, le n°1 belge est parvenu à faire grimper ce pourcentage à 62%, tout en claquant au passage 139 aces. Passer plus de premières balles permet en effet au natif de Rocourt, déjà réputé pour ses talents de relanceur, de prendre plus facilement l'ascendant dans l'échange.

Si l'on analyse ce département du jeu de manière plus approfondie, on constate que quand il mène 30-0 sur son engagement, David Goffin gagne 94% de ses jeux de service, ce qui le place tout juste derrière un certain Rafael Nadal. En revanche, quand il est mené 0-30, ce pourcentage retombe à 32%, là où le "Big 4" réussit par exemple toujours à remporter 50% de ses jeux de service et Novak Djokovic, le n°1 mondial, même 63%.

En clair, si David Goffin veut intégrer le Top 10 à l'ATP -et s'y maintenir- il sait que le service devra être compris.

Des conseils pour battre Goffin ?

C'est demain, mardi, que David Goffin entamera mardi Roland Garros avec le ferme espoir de frapper un grand coup après un excellent début de saison qui l'a vu se rapprocher à grands pas d'une place au sein du Top 10 mondial. Mais il partira quelque peu dans l'inconnu alors qu'il a hérité au premier tour du Français Grégoire Barrère (ATP 242), 22 ans, bénéficiaire d'une wild-card, un adversaire qu'il n'a jamais vu jouer.

Qui se cache exactement derrière Grégoire Barrère ? Pour le savoir, il faut aller jeter un coup d'oeil sur le web. Né à Charenton-le-Pont, le Français mesure 1,83 m pour 83 kilos et est droitier avec un revers à deux mains. Coaché par son compatriote Jérôme Potier, il a atteint son meilleur classement - une 216e place à l'ATP - en février après avoir atteint les demi-finales du tournoi Challenger de Bergame. Et il disputera à Roland Garros son tout premier tournoi du Grand Chelem.

"Je suis un guerrier. Je ne sais pas si cela se voit, mais je ne baisse jamais les bras", raconte le jeune Parisien, qui a pour idole Marat Safin. "Je dis Marat parce que j'aime finir le point par une frappe sèche. J'aime rentrer dans la balle. Camper sur ma ligne de fond en attendant la faute, ce n'est pas mon truc".

Si David Goffin ne connaît pas Grégoire Barrère, Grégoire Barrère, lui, sait très bien qui est David Goffin. "C'est un tirage sympa. Goffin, c'est une grosse tête de série. Il joue bien pour l'instant. J'aurai droit à un bon court. Ce sera une belle expérience", a confié le Français à Tennis Actu.

"Je vais demander deux ou trois conseils à mon ami Lucas Pouille. Nous avons passé trois ans ensemble à l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) et il a battu Goffin récemment. J'espère qu'il aura deux ou trois trucs à me donner. En tout cas, je vais tout faire pour l'accrocher et peut-être gagner".

Le Liégeois, 25 ans, figure ainsi actuellement dans le Top 10 des joueurs qui ont gagné le plus de matches depuis le début de l'année - il est 8e juste derrière Andy Murray - avec un bilan de 22 victoires pour 10 défaites. Et s'il faut en croire "Infosys Beyond the Numbers", il le doit principalement à l'amélioration de la qualité de sa première balle de service. En 2015, David Goffin n'a passé que 55% de premiers services en moyenne. Depuis le début de l'année 2016, le n°1 belge est parvenu à faire grimper ce pourcentage à 62%, tout en claquant au passage 139 aces. Passer plus de premières balles permet en effet au natif de Rocourt, déjà réputé pour ses talents de relanceur, de prendre plus facilement l'ascendant dans l'échange. Si l'on analyse ce département du jeu de manière plus approfondie, on constate que quand il mène 30-0 sur son engagement, David Goffin gagne 94% de ses jeux de service, ce qui le place tout juste derrière un certain Rafael Nadal. En revanche, quand il est mené 0-30, ce pourcentage retombe à 32%, là où le "Big 4" réussit par exemple toujours à remporter 50% de ses jeux de service et Novak Djokovic, le n°1 mondial, même 63%. En clair, si David Goffin veut intégrer le Top 10 à l'ATP -et s'y maintenir- il sait que le service devra être compris. Des conseils pour battre Goffin ?C'est demain, mardi, que David Goffin entamera mardi Roland Garros avec le ferme espoir de frapper un grand coup après un excellent début de saison qui l'a vu se rapprocher à grands pas d'une place au sein du Top 10 mondial. Mais il partira quelque peu dans l'inconnu alors qu'il a hérité au premier tour du Français Grégoire Barrère (ATP 242), 22 ans, bénéficiaire d'une wild-card, un adversaire qu'il n'a jamais vu jouer. Qui se cache exactement derrière Grégoire Barrère ? Pour le savoir, il faut aller jeter un coup d'oeil sur le web. Né à Charenton-le-Pont, le Français mesure 1,83 m pour 83 kilos et est droitier avec un revers à deux mains. Coaché par son compatriote Jérôme Potier, il a atteint son meilleur classement - une 216e place à l'ATP - en février après avoir atteint les demi-finales du tournoi Challenger de Bergame. Et il disputera à Roland Garros son tout premier tournoi du Grand Chelem. "Je suis un guerrier. Je ne sais pas si cela se voit, mais je ne baisse jamais les bras", raconte le jeune Parisien, qui a pour idole Marat Safin. "Je dis Marat parce que j'aime finir le point par une frappe sèche. J'aime rentrer dans la balle. Camper sur ma ligne de fond en attendant la faute, ce n'est pas mon truc". Si David Goffin ne connaît pas Grégoire Barrère, Grégoire Barrère, lui, sait très bien qui est David Goffin. "C'est un tirage sympa. Goffin, c'est une grosse tête de série. Il joue bien pour l'instant. J'aurai droit à un bon court. Ce sera une belle expérience", a confié le Français à Tennis Actu. "Je vais demander deux ou trois conseils à mon ami Lucas Pouille. Nous avons passé trois ans ensemble à l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) et il a battu Goffin récemment. J'espère qu'il aura deux ou trois trucs à me donner. En tout cas, je vais tout faire pour l'accrocher et peut-être gagner".