"Nous sommes au regret d'annoncer que le tournoi de l'ATP Tour à Tel-Aviv, en Israël, n'aura pas lieu cette année. Malheureusement, nous estimons que nous ne pouvons pas maintenir comme prévu cet événement au vu de la situation dans la région", a déclaré Chris Kermode, le président de l'Association des tennismen professionnels. Le tournoi de Tel-Aviv devait se dérouler du 15 au 21 septembre, mais a été annulé en raison du conflit armé opposant l'État d'Israël et le Hamas. "Assurer la sécurité des joueurs, des spectateurs et de tous ceux impliqués dans l'organisation d'un tel événement est notre priorité numéro un. Mais nous souhaitons par-dessus tout un retour rapide de la paix dans la région, et espérons être de retour l'an prochain", a ajouté M. Kermode.

Cette annulation est difficilement acceptée par la fédération israélienne de Tennis, l'ITA. Par communiqué, son président, Asaf Tochmeir, a déclaré regretter la décision de l'ATP : "Nous, l'ITA, avons fait tout le nécessaire pour assurer la réussite de cet événement en Israël. Nous avions le financement et toutes les questions d'organisation étaient réglées."

Le tournoi de Tel-Aviv devait remplacer celui de Saint-Pétersbourg et aurait été le premier tournoi ATP organisé en Israël depuis 1996.

"Nous sommes au regret d'annoncer que le tournoi de l'ATP Tour à Tel-Aviv, en Israël, n'aura pas lieu cette année. Malheureusement, nous estimons que nous ne pouvons pas maintenir comme prévu cet événement au vu de la situation dans la région", a déclaré Chris Kermode, le président de l'Association des tennismen professionnels. Le tournoi de Tel-Aviv devait se dérouler du 15 au 21 septembre, mais a été annulé en raison du conflit armé opposant l'État d'Israël et le Hamas. "Assurer la sécurité des joueurs, des spectateurs et de tous ceux impliqués dans l'organisation d'un tel événement est notre priorité numéro un. Mais nous souhaitons par-dessus tout un retour rapide de la paix dans la région, et espérons être de retour l'an prochain", a ajouté M. Kermode. Cette annulation est difficilement acceptée par la fédération israélienne de Tennis, l'ITA. Par communiqué, son président, Asaf Tochmeir, a déclaré regretter la décision de l'ATP : "Nous, l'ITA, avons fait tout le nécessaire pour assurer la réussite de cet événement en Israël. Nous avions le financement et toutes les questions d'organisation étaient réglées." Le tournoi de Tel-Aviv devait remplacer celui de Saint-Pétersbourg et aurait été le premier tournoi ATP organisé en Israël depuis 1996.