Murray, 32 ans et triple vainqueur en Grand Chelem, se concentre uniquement sur les doubles sur le gazon de l'All England Club après avoir subi une opération à la hanche. Éliminé dès le 2e tour en double messieurs, où il jouait avec le Français Pierre-Hugues Herbert, il a ravi les spectateurs du Centre Court mardi soir en se qualifiant pour les huitièmes du double mixte où il forme une paire très médiatisée avec l'Américaine Serena Williams.

"La quantité de travail à fournir en dehors du terrain pour être capable de jouer un match en cinq sets me semble encore assez importante", a déclaré Murray mardi soir en conférence de presse. "J'aimerais vraiment jouer mais je dois voir ça à long terme. Je n'ai pas envie de subir une nouvelle opération dans quelques années, je veux m'assurer que la dernière tienne le plus longtemps possible", a expliqué le double champion olympique (2012, 2016).

"Étant donné mes sensations ces dernières semaines, je suis plutôt positif quant au futur. Mais je ne sais pas si ce retour en simple va me prendre 9, 12 ou 18 mois. Je vais faire de mon mieux pour y parvenir le plus rapidement possible."

En janvier, lors du dernier Open d'Australie, Murray avait annoncé qu'il prendrait sans doute sa retraite après Wimbledon, en raison de ses douleurs récurrentes à la hanche. Il avait ensuite retrouvé un peu d'espoir, après une nouvelle opération qui l'a libéré de la douleur, et avait déclaré fin mars qu'il aimerait "continuer à jouer".

Il a d'ailleurs réussi son retour à la compétition peu avant Wimbledon, remportant le double au Queen's en compagnie de l'Espagnol Feliciano Lopez.