Cette disposition entre dans le cadre d'un règlement de la Fédération internationale de tennis (ITF) créé en 2017 pour les touroi du Grand Chelem, afin de sanctionner le manque de combativité.

Anna Tatishvili est non-classée à la WTA après avoir subi trois opérations. Ancienne 50e mondiale, elle a profité d'un classement protégé pour jouer à Roland-Garros, son premier tournoi depuis octobre 2017.