Ferrer, en méforme et surtout en manque de rythme (52 fautes directes et seulement 3 balles de break converties sur 11), a subi la loi du Français, très agressif (30 coups gagnants, 30 fautes directes) sous une chaleur étouffante doublée d'un taux d'humidité très élevé. Simon, qui disputait le 3-ème tour pour la 6-ème fois consécutive à New York, n'a jamais tremblé sur les points les plus importants. Ce qui pourrait bien lui valoir une sélection en équipe de France pour la demi-finale de la Coupe Davis contre la République Tchèque dans deux semaines à Roland Garros. Au prochain tour, Simon, qui n'avait battu Ferrer qu'une seule fois en six duels, sera opposé au Croate Marin Cilic (ATP 16/N.14) ou au Sud-Africain Kevin Anderson (ATP 20/N.18). Ce sera son deuxième 1/8-ème de finale à Flushing après 2011 (défaite en 4 sets contre l'Américain John Isner). (Belga)

Ferrer, en méforme et surtout en manque de rythme (52 fautes directes et seulement 3 balles de break converties sur 11), a subi la loi du Français, très agressif (30 coups gagnants, 30 fautes directes) sous une chaleur étouffante doublée d'un taux d'humidité très élevé. Simon, qui disputait le 3-ème tour pour la 6-ème fois consécutive à New York, n'a jamais tremblé sur les points les plus importants. Ce qui pourrait bien lui valoir une sélection en équipe de France pour la demi-finale de la Coupe Davis contre la République Tchèque dans deux semaines à Roland Garros. Au prochain tour, Simon, qui n'avait battu Ferrer qu'une seule fois en six duels, sera opposé au Croate Marin Cilic (ATP 16/N.14) ou au Sud-Africain Kevin Anderson (ATP 20/N.18). Ce sera son deuxième 1/8-ème de finale à Flushing après 2011 (défaite en 4 sets contre l'Américain John Isner). (Belga)