Dans le premier simple de cette 1re journée, Lucie Safarova avait battu Ana Ivanovic en deux sets 6-4, 6-3. La République tchèque, qui défend son titre obtenu l'an dernier contre les Russes à Moscou, se trouve ainsi à un point du succès, avant les deux simples et le double de dimanche. Kvitova (N.8 mondiale), fidèle à son surnom de la "lionne tchèque", s'est imposée grâce à sa combativité et à sa lucidité, malgré une fatigue visible surtout au début de la partie, due à une récente bronchite. L'ancienne numéro 1 mondiale, Jelena Jankovic, désormais 22e, avait pourtant pris le service de la Tchèque au 5e jeu, et menait ensuite 4-2. Mais à partir de ce moment-là, Kvitova s'est emparée de neuf jeux d'affilée, ce qui lui a permis d'enlever le premier set 6-4 et de mener 5-0 dans la seconde manche. Faisant preuve de davantage d'agressivité et de lucidité, la gauchère tchèque, plus rapide et plus présente au filet, dominait sans conteste, à la plus grande joie des 14.000 spectateurs garnissant les gradins de l'arène de Prague. "Jelena a joué très bien au début, je savais qu'il fallait être patiente et attendre ses fautes", a confié Kvitova après le match. . (MICHAL CIZEK)

Dans le premier simple de cette 1re journée, Lucie Safarova avait battu Ana Ivanovic en deux sets 6-4, 6-3. La République tchèque, qui défend son titre obtenu l'an dernier contre les Russes à Moscou, se trouve ainsi à un point du succès, avant les deux simples et le double de dimanche. Kvitova (N.8 mondiale), fidèle à son surnom de la "lionne tchèque", s'est imposée grâce à sa combativité et à sa lucidité, malgré une fatigue visible surtout au début de la partie, due à une récente bronchite. L'ancienne numéro 1 mondiale, Jelena Jankovic, désormais 22e, avait pourtant pris le service de la Tchèque au 5e jeu, et menait ensuite 4-2. Mais à partir de ce moment-là, Kvitova s'est emparée de neuf jeux d'affilée, ce qui lui a permis d'enlever le premier set 6-4 et de mener 5-0 dans la seconde manche. Faisant preuve de davantage d'agressivité et de lucidité, la gauchère tchèque, plus rapide et plus présente au filet, dominait sans conteste, à la plus grande joie des 14.000 spectateurs garnissant les gradins de l'arène de Prague. "Jelena a joué très bien au début, je savais qu'il fallait être patiente et attendre ses fautes", a confié Kvitova après le match. . (MICHAL CIZEK)