Mise en confiance après son premier titre WTA décroché il y a un mois à Quebec, Flipkens réalise une fin de saison en boulet de canon. Sortie du top 200 au classement WTA au mois de juin en raison de caillots de sang dans les mollets qui l'avaient écartée des courts durant trois mois, la N.2 belge est remonté entre temps de près de 140 places et devrait encore progresser de quelques rangs lundi pour intégrer le top-60. Samedi en demi-finales, Flipkens se mesurera à l'Allemande Julia Goerges, 19e mondiale et tête de série N.5, qui s'est elle débarrassée de la Suédoise Sofia Arvidsson, classée 47e à la WTA, par 6-1, 6-4. Il s'agira du troisième duel entre Flipkens et Goerges, qui restent chacune sur un succès. . (YORICK JANSENS)

Mise en confiance après son premier titre WTA décroché il y a un mois à Quebec, Flipkens réalise une fin de saison en boulet de canon. Sortie du top 200 au classement WTA au mois de juin en raison de caillots de sang dans les mollets qui l'avaient écartée des courts durant trois mois, la N.2 belge est remonté entre temps de près de 140 places et devrait encore progresser de quelques rangs lundi pour intégrer le top-60. Samedi en demi-finales, Flipkens se mesurera à l'Allemande Julia Goerges, 19e mondiale et tête de série N.5, qui s'est elle débarrassée de la Suédoise Sofia Arvidsson, classée 47e à la WTA, par 6-1, 6-4. Il s'agira du troisième duel entre Flipkens et Goerges, qui restent chacune sur un succès. . (YORICK JANSENS)