Il a été reconnu coupable de "blessures", a précisé dans un communiqué le tribunal de Madrid qui a jugé l'affaire. Selon une source judiciaire jointe par l'AFP, John Tomic dispose d'un mois pour faire appel de cette décision. Il ne devrait toutefois pas être incarcéré étant donné que sa peine est inférieure à deux ans et qu'il n'a pas d'antécédents judiciaires en Espagne, a ajouté cette source. Il était reproché à John Tomic d'avoir agressé Thomas Drouet, devenu par la suite le "sparring-partner" de lauréate de Wimbledon 2013 Marion Bartoli, le 4 mai sur le Paseo de la Castallana, une grande avenue de Madrid, lui cassant le nez. Le père du joueur australien, actuellement classé 52e mondial, a affirmé avoir agi en état de légitime défense lors d'une bousculade. (Belga)

Il a été reconnu coupable de "blessures", a précisé dans un communiqué le tribunal de Madrid qui a jugé l'affaire. Selon une source judiciaire jointe par l'AFP, John Tomic dispose d'un mois pour faire appel de cette décision. Il ne devrait toutefois pas être incarcéré étant donné que sa peine est inférieure à deux ans et qu'il n'a pas d'antécédents judiciaires en Espagne, a ajouté cette source. Il était reproché à John Tomic d'avoir agressé Thomas Drouet, devenu par la suite le "sparring-partner" de lauréate de Wimbledon 2013 Marion Bartoli, le 4 mai sur le Paseo de la Castallana, une grande avenue de Madrid, lui cassant le nez. Le père du joueur australien, actuellement classé 52e mondial, a affirmé avoir agi en état de légitime défense lors d'une bousculade. (Belga)