"Ce terrain public est très important, ce type d'installations sportives envoie un message très important et très positif", a déclaré l'actuel numéro un mondial à la presse après avoir été accueilli avec "Guga" Kuerten par des dizaines d'enfants dans cette favela de quelque 100.000 habitants. Ce terrain est le premier à voir le jour dans une favela carioca, dans le cadre d'une initiative du gouvernement de l'Etat de Rio lancée dans la foulée de la pacification d'une trentaine de ces quartiers minés par le trafic de drogue et les milices. Ces reconquêtes visent à améliorer la sécurité pour les visiteurs attendus pour la Coupe du monde de football en 2014 et les jeux Olympiques en 2016. Le Serbe, récent vainqueur du Masters ATP de Londres, est arrivé vendredi à Rio. Il doit jouer samedi un match exhibition contre Kuerten, 36 ans, avec lequel il doit également participer dimanche à une partie de football en compagnie de figures historiques de ce sport roi au Brésil telles que Zico, Romario et Bebeto. (CHRISTOPHE SIMON)

"Ce terrain public est très important, ce type d'installations sportives envoie un message très important et très positif", a déclaré l'actuel numéro un mondial à la presse après avoir été accueilli avec "Guga" Kuerten par des dizaines d'enfants dans cette favela de quelque 100.000 habitants. Ce terrain est le premier à voir le jour dans une favela carioca, dans le cadre d'une initiative du gouvernement de l'Etat de Rio lancée dans la foulée de la pacification d'une trentaine de ces quartiers minés par le trafic de drogue et les milices. Ces reconquêtes visent à améliorer la sécurité pour les visiteurs attendus pour la Coupe du monde de football en 2014 et les jeux Olympiques en 2016. Le Serbe, récent vainqueur du Masters ATP de Londres, est arrivé vendredi à Rio. Il doit jouer samedi un match exhibition contre Kuerten, 36 ans, avec lequel il doit également participer dimanche à une partie de football en compagnie de figures historiques de ce sport roi au Brésil telles que Zico, Romario et Bebeto. (CHRISTOPHE SIMON)