Robin Devos (ETTU 107) et Julien Indeherberg (ETTU 117) ont quant à eux terminé 2e de leurs groupes respectifs, et ont été repêchés en tant que lucky losers lors du tirage au sort de jeudi soir. Egalement 2e de son groupe, Cedric Nuytinck (ETTU 95) n'a pas eu cette chance. Cinq tickets de lucky losers étaient attribués au total. Versé dans la 2e partie de tableau, Jean-Michel Saive retrouvera en 32e de finale un autre ancien joueur de La Villette, le Croate Zoran Primorac (ETTU 27). Le vainqueur de ce duel affrontera au tour suivant un autre ancien Villettois, en la personne du Bielorusse Vladimir Samsonov (ETTU 3). Egalement dans la seconde moitié de tableau, Robin Devos sera opposé à l'Allemand Dimitrij Ovtcharov (ETTU 2), qui était également passé par La Villette. Julien Indeherberg a lui été versé dans la première moitié de tableau. Le tirage au sort lui a réservé comme premier adversaire le Roumain Adrian Crisan (ETTU 5). Yannick Vostes (ETTU 77) et Lauric Jean (ETTU 97) ne sont pour leur part pas parvenus à s'extraire des qualifications. (ERIC LALMAND)

Robin Devos (ETTU 107) et Julien Indeherberg (ETTU 117) ont quant à eux terminé 2e de leurs groupes respectifs, et ont été repêchés en tant que lucky losers lors du tirage au sort de jeudi soir. Egalement 2e de son groupe, Cedric Nuytinck (ETTU 95) n'a pas eu cette chance. Cinq tickets de lucky losers étaient attribués au total. Versé dans la 2e partie de tableau, Jean-Michel Saive retrouvera en 32e de finale un autre ancien joueur de La Villette, le Croate Zoran Primorac (ETTU 27). Le vainqueur de ce duel affrontera au tour suivant un autre ancien Villettois, en la personne du Bielorusse Vladimir Samsonov (ETTU 3). Egalement dans la seconde moitié de tableau, Robin Devos sera opposé à l'Allemand Dimitrij Ovtcharov (ETTU 2), qui était également passé par La Villette. Julien Indeherberg a lui été versé dans la première moitié de tableau. Le tirage au sort lui a réservé comme premier adversaire le Roumain Adrian Crisan (ETTU 5). Yannick Vostes (ETTU 77) et Lauric Jean (ETTU 97) ne sont pour leur part pas parvenus à s'extraire des qualifications. (ERIC LALMAND)