"C'est une des décisions les plus difficiles de ma carrière. Croyez-moi quand je dis que ce n'était pas mon premier choix. J'ai toujours fait partie de l'équipe serbe pour les quatorze dernières rencontres. Je suis déçu car je me sens émotionnellement lié à cette épreuve. Remporter la Coupe Davis (en 2010) a été un des moments les plus importants de ma carrière. Nous avons une équipe fantastique. Encourageons-là face à la Belgique", déclare Janko Tipsarevic. Tipsarevic a été contraint à l'abandon lors de son 8e de finale de l'Open d'Australie face à l'Esapgnol Nicolas Almagro dimanche dernier à Melbourne. Le numéro un mondial Novak Djokovic, qui disputera dimanche face à Andy Murray la finale de l'Open d'Australie dont il est le double tenant du titre, emmènera l'équipe serbe sur la terre battue du Spiroudôme. Viktor Troicki (ATP 37) et Nenad Zimonjic (ATP 21 en double) défendront aussi les couleurs serbes. L'équipe belge se compose de David Goffin (ATP 49), Steve Darcis (ATP 98), Olivier Rochus (ATP 126) et Ruben Bemelmans (ATP 114). (GREG WOOD)

"C'est une des décisions les plus difficiles de ma carrière. Croyez-moi quand je dis que ce n'était pas mon premier choix. J'ai toujours fait partie de l'équipe serbe pour les quatorze dernières rencontres. Je suis déçu car je me sens émotionnellement lié à cette épreuve. Remporter la Coupe Davis (en 2010) a été un des moments les plus importants de ma carrière. Nous avons une équipe fantastique. Encourageons-là face à la Belgique", déclare Janko Tipsarevic. Tipsarevic a été contraint à l'abandon lors de son 8e de finale de l'Open d'Australie face à l'Esapgnol Nicolas Almagro dimanche dernier à Melbourne. Le numéro un mondial Novak Djokovic, qui disputera dimanche face à Andy Murray la finale de l'Open d'Australie dont il est le double tenant du titre, emmènera l'équipe serbe sur la terre battue du Spiroudôme. Viktor Troicki (ATP 37) et Nenad Zimonjic (ATP 21 en double) défendront aussi les couleurs serbes. L'équipe belge se compose de David Goffin (ATP 49), Steve Darcis (ATP 98), Olivier Rochus (ATP 126) et Ruben Bemelmans (ATP 114). (GREG WOOD)