L'Américain empoche ainsi le deuxième titre de sa saison après Houston, le 7-ème de sa carrière. Les autres ont été obtenus à Auckland (en 2010), Winston Salem (en 2011 et 2012) et Newport (en 2011 et 2012). Le Sud-Africain visait lui une 3-ème couronne après celles coiffées en 2011 à Johannesburg, et à Delray Beach en 2012, où il avait battu... Isner 7-5, 7-6 (7/4) en demi-finale. Les deux géants, Isner (2,08 m) et Anderson (2,03 m) se sont livré un combat de 2h54 où chacun est parvenu à préserver sa mise en jeu à coup de services surpuissants. Après avoir cédé lors du premier tie-break, Isner, poussé par le public, a largement dominé le second jeu décisif pour recoller à deux manches partout. Anderson a dominé la 3-ème, se procurant même sept balles de break (contre aucune pour Isner), mais sans parvenir à en convertir une seule. Le Sud-Africain a même obtenu deux balles de matches à 6-5, effacées par Isner, dont l'une sur l'un de ses 24 aces (contre 21 pour Anderson). Anderson, avait laissé filer sa chance et c'est finalement Isner qui s'adjugea la rencontre dans un ultime tie-break remporté avec beaucoup d'autorité. (Belga)

L'Américain empoche ainsi le deuxième titre de sa saison après Houston, le 7-ème de sa carrière. Les autres ont été obtenus à Auckland (en 2010), Winston Salem (en 2011 et 2012) et Newport (en 2011 et 2012). Le Sud-Africain visait lui une 3-ème couronne après celles coiffées en 2011 à Johannesburg, et à Delray Beach en 2012, où il avait battu... Isner 7-5, 7-6 (7/4) en demi-finale. Les deux géants, Isner (2,08 m) et Anderson (2,03 m) se sont livré un combat de 2h54 où chacun est parvenu à préserver sa mise en jeu à coup de services surpuissants. Après avoir cédé lors du premier tie-break, Isner, poussé par le public, a largement dominé le second jeu décisif pour recoller à deux manches partout. Anderson a dominé la 3-ème, se procurant même sept balles de break (contre aucune pour Isner), mais sans parvenir à en convertir une seule. Le Sud-Africain a même obtenu deux balles de matches à 6-5, effacées par Isner, dont l'une sur l'un de ses 24 aces (contre 21 pour Anderson). Anderson, avait laissé filer sa chance et c'est finalement Isner qui s'adjugea la rencontre dans un ultime tie-break remporté avec beaucoup d'autorité. (Belga)