Tout sur Zèbres

L'actualité revue et commentée par un acteur du championnat de Belgique: MILIEU - CHARLEROI

Le coronavirus continue à sévir dans les rangs du Sporting de Charleroi. Jeudi, les Zèbres ont annoncé que Mehdi Bayat, administrateur-délégué du club mais aussi président de la fédération belge, a été testé positif. "Il s'est placé en quarantaine avec effet immédiat", a écrit le club de 1A.

À la traîne en championnat depuis le début de l'année, le Sporting de Charleroi s'est rappelé aux bons souvenirs de la communication de crise la semaine dernière en annonçant l'arrivée de Christophe Dessy à la tête de son centre de formation.

Le Sporting de Charleroi compte douze cas de coronavirus, dont six chez les joueurs, a annoncé le club carolo mardi. Cinq membres du staf, dont l'entraîneur Karim Belhocine, et un membre de la direction sont également positifs.

Incapables de battre la lanterne rouge waeslandienne, les Zèbres de Karim Belhocine confirment leurs difficultés à se réinventer après un début de saison en trompe-l'oeil. Mais il faudrait un séisme pour que le coach carolo ne termine pas la saison.

Deux ans après l'avoir quitté, Cristian Benavente est de retour dans le Pays Noir. Comme une évidence pour un retour attendu depuis de longs mois, seulement freiné par des histoires de gros sous.

Le Sporting Charleroi a loué les services du milieu de terrain péruvien Cristian Benavente, qui appartient au club égyptien de Pyramids FC, jusqu'à la fin de cette saison, avec une option d'achat, a annoncé le club carolo lundi.

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.