Tout sur YRFC Malines

Malgré une kyrielle de buts contre, le défenseur central français de 27 ans et Malines continuent à lutter pour un billet en PO1.

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.

Après les matches de Noël, les clubs disposent d'un peu plus d'une semaine pour recharger leurs batteries. Dans les prochains jours, ils vont entamer leur stage en Espagne, au Qatar ou à Malte. Seul Courtrai reste en Belgique. La surcharge en football atteint des limites alarmantes, surtout pour les internationaux. Le championnat s'achève le 24 mai. L'EURO débute un peu plus de deux semaines plus tard, le 12 juin, et se poursuit jusqu'au 12 juillet, deux semaines avant le début de la nouvelle compétition.

Peu de footballeurs professionnels sont aussi francs quant à leurs carences. Pourtant, avec Joachim Van Damme, en 2019, Malines a remporté le titre en D1B , la coupe de Belgique et est maintenant dans le premier peloton de la Jupiler Pro League.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

La chambre d'appel de la Commission des Litiges de l'Union Belge a rendu son verdict : le YRFC Malines est coupable d'avoir falsifié le résultat du match du 11 mars 2018 face à Waasland-Beveren. Il ne montera pas en D1A et ne jouera pas la Coupe d'Europe. À moins que la Commission Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS) n'en décide autrement.