Tout sur Yannick Ferrera

Vingt-huit coaches se sont déjà installés sur un banc de l'élite belge cette saison. Certains en ont même eu plusieurs. Parce qu'à l'heure de choisir leur nouveau coach, nos clubs ne sont pas toujours les plus originaux. Encore moins les plus rigoureux. Tour de manège avec une question en refrain: comment les clubs de Pro League choisissent-ils leur coach?

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.

Bob Peeters ne sera pas le nouvel entraîneur de Waasland-Beveren. Si l'entraîneur de 44 ans a réfléchi à la possibilité de reprendre les rênes de l'équipe waslandienne, il a finalement opté pour une prolongation de contrat au sein du club de Westerlo, pensionnaire de D1B. C'est ce qu'ont fait savoir plusieurs médias néerlandophones mardi soir.

Waasland-Beveren a annoncé dimanche matin avoir mis un terme à sa collaboration avec son entraîneur Yannick Ferrera, limogé en raison des mauvais résultats de l'équipe. Battu 2-0 samedi par le Cercle de Bruges, Waasland-Beveren occupe la 14e place du classement de la Jupiler Pro League, avec 11 points en 15 matches. Retour sur la valse des entraîneurs.

L'entraîneur de Waasland-Beveren, Yannick Ferrera, était accompagné vendredi du directeur technique Danny De Maesschalck pour la conférence de presse en prélude à la rencontre entre les Waeslandiens et l'Antwerp, dimanche au Freethiel. Ce dernier s'est dit "frustré par les événements des derniers jours", Waasland-Beveren étant mis en cause dans le dossier de fraude présumée qui secoue le football belge.

Désormais titulaire indiscutable dans l'arrière-garde de l'Antwerp, Dino Arslanagic, 25 ans, revient sur son parcours. Entretien XXL, avec un peu d'Air Max Caméléon, de " chiens de la casse " et d'Afrique du Sud, ou même une amitié chèvre-éléphant.

" Je me voyais mort ", lâche le Gaumais en pleine conversation sur son année folle. Il est question d'un grand oiseau, d'un rêve de gosse, d'un début de saison enfin calme, et aussi de " mini " bagnoles. Tout ça se raconte à la Renaud Emond : ça claque.

Gand a sorti Jean-Luc Dompé de son chapeau. Un investissement risqué, un pari ou un joueur qui apporte un plus immédiat ? Pas simple car beaucoup d'entraîneurs se sont déjà cassé les dents sur le Français.

À Malines, on n'a jamais considéré Elias Cobbaut (20 ans) comme un joueur très talentueux. Mais la détermination du défenseur a rapporté trois millions d'euros au club. Que vaut l'international espoir qui a signé un contrat de cinq ans à Anderlecht ?