Tout sur Wouter Vandenhaute

Depuis qu'il a acheté Anderlecht, il a connu bien plus de galères que de bonheurs. Que fait-il encore au club depuis qu'il a abandonné la présidence ? Pourquoi s'obstine-t-il ? Analyse et indiscrétions.

Pour la troisième année consécutive, Anderlecht a raté son départ. La nouvelle équipe ressemble surtout à celle qui a loupé les play-offs 1 la saison dernière. Après une journée et à l'aube des matches de Conference League, Vincent Kompany et Peter Verbeke doivent lui insuffler vie.

Contrairement à la saison dernière, les licences ont surtout abouti sur des verdicts heureux, au coeur d'une situation économique pourtant bien pire qu'un an plus tôt. Explications d'un surprenant contre-pied.

Le Sporting a quasi assuré sa participation aux PO1 et le nouveau conseil d'administration est formé. Les actionnaires doivent toutefois encore conclure la discussion quant à l'augmentation de capital.

Une chose est sûre: l'entrée en bourse du Club Bruges, prévue pour Pâques, ira plus vite que la construction du stade. Et Bart Verhaeghe va prendre encore plus de vent. Mais c'est dans la ligne de son livre: Durf! (Ose! )

Toujours irréguliers sur le terrain, les Mauves semblent avoir trouvé leur voie dans les bureaux. Un atout indispensable pour à nouveau gravir les sommets, parce qu'un parcours bien balisé est la meilleure façon de ne pas se perdre en chemin.

Les comptes anderlechtois affichent une masse salariale inédite, qui est la source d'une bonne partie des soucis de la gestion financière mauve.

Les chiffres annuels d'Anderlecht ne sont pas mauves, mais rouges, une couleur que le club n'aime pas. Comment a-t-il pu en arriver là et que doit-il faire?

Il en jette, Vincent Kompany, devant son banc pendant un match. Aucun autre coach de notre D1A n'a autant de charisme, autant d'allure. Une veste classe, des chaussures blanches, de temps en temps, il apporte une correction, presque toujours calmement... Rien que par son style, l'homme répond aux normes aristocratiques d'Anderlecht. À moins que cette aristocratie n'ait vécu ?