Tout sur Wout Van Aert

Ce lundi soir, What's app était en panne. Un peu comme la communication entre les deux meilleurs coureurs belges. Depuis la fin du championnat du monde, Remco Evenepoel et Wout Van Aert s'égratignent sur la tactique appliquée lors de la course. Restera-t-il des conséquences de cette discorde alors que les deux hommes seront sûrement amenés à se recroiser en sélection nationale ?

Aucune médaille dans les courses en ligne. C'est peu dire que la récolte ne répond pas aux attentes de la Belgique. Pourtant, ce Mondial, et en particulier l'épreuve masculine, restera dans l'histoire comme l'un des plus beaux. Grâce à Julian Alaphilippe et à un public fantastique, excepté quelques individus qui ont arrosé le Français de bière et d'insultes. Plongée au coeur de quatre jours de folie.

Wout van Aert (27 ans) est le seul coureur capable de rouler et sprinter seul. En réalité, le Campinois sprinte comme un spécialiste du chrono: son corps reste immobile, sans aucun mouvements latéraux, ce qui lui offre un avantage aérodynamique. Mais à quel point? Le professeur Bert Blocken de l'Université technique d'Eindhoven et de la KUL, l'explique en exclu à Sport/Foot Magazine.

Il y a trois ans, le Slovaque aurait sûrement fait office de grand candidat au titre sur un tel tracé. A-t-il su bien se cacher pour mieux surgir de sa boîte et réaliser une première dans l'histoire du cyclisme, à savoir remporter quatre titres mondiaux sur la course en ligne ?

La Belgique a remporté cinq médailles lors des quatre derniers championnats du monde de contre-la-montre : aucun autre pays ne fait mieux. Mais, cette fois aussi, il n'y avait pas d'or au bout de l'effort, celui est revenu autour du cou de l'hyperspécialiste Filippo Ganna. Si seul l'arc-en-ciel comptait, on ne peut pas parler de défaite dans le chef de Wout Van Aert et Remco Evenepoel. On vous explique pourquoi.

Après l'argent de Van Aert et le bronze d'Evenepoel chez les élites, la Belgique décroche une troisième médaille en contre-la-montre dans ces mondiaux, cette fois dans la catégorie espoirs. Le Danois Johan Price-Pejtersen s'est montré le plus rapide sur le parcours de 30,3 km entre Knokke-Heist et Bruges, confirmant la domination du Danemark dans cette catégorie. L'Australien Lucas Plapp a pris la deuxième place.

Filippo Ganna a conservé son titre mondial sur le contre-la-montre élites messieurs, épreuve d'ouverture des Championnats du monde de cyclisme sur route, dimanche. L'Italien a bouclé les 44,3 km du parcours entre Bruges et Knokke-Heist en 47:47.83, devançant de 5 secondes Wout van Aert, à nouveau médaillé d'argent. Remco Evenepoel, troisième à 43.34, a décroché le bronze.

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a dominé de la tête et des épaules ce 17e Tour de Grande-Bretagne (2.Pro). Le Belge a remporté dimanche la 8e et dernière étape ainsi que le classement final. Après 173km entre Stonehaven et Aberdeen, 'WVA' a réglé le sprint massif, signant son 4e succès en huit jours.

Lampaert, champion de Belgique de la discipline et initialement prévu pour être aligné sur l'épreuve chronométré des Mondiaux, a été finalement été remplacé par Remco Evenepoel sur décision du sélectionneur Sven Vanthourenhout. Le prodige de Scheepdaal rêve donc de remporter un titre européen qui offrirait une troisième place sur l'épreuve mondiale à Louvain. Mais la concurrence à Trente sera rude avec les Ganna, Küng, Bissegger, Asgreen, Affini et le vainqueur du Tour de France Pogacar.