Tout sur Waasland-Beveren

Sauveur d'orient

Sans vraiment faire de bruit, comme s'il transportait sur le terrain sa discrétion presque légendaire hors du rectangle vert, Ryota Morioka est devenu l'homme fort de Charleroi.

" Les clubs pourris " se retrouvent

Dimanche, Waasland-Beveren et le YRFC Malines s'affrontent, un peu plus d'un an et demi après leur rencontre précédente, entachée d'un match-fixing qui avait provoqué la colère du procureur fédéral Kris Wagner.

"La force d'un entraîneur"

Les joueurs du Cercle vont être effrayés par les entraînements de Bernd Storck. C'est que l'Allemand a une approche bien personnelle. Il est très direct, y compris quand il s'adresse à ses joueurs. Il n'aime pas tourner autour du pot : il va droit au but. Mais surtout, il se considère comme un professeur de football qui veut faire progresser ses joueurs, qui est très actif sur le terrain, qui relève immédiatement les erreurs et les signale, de même que le moyen de s'améliorer.

Arnauld Mercier

Waasland-Beveren n'avait pris qu'un point en six matches quand le Français y a débarqué. Son bilan intermédiaire : trois nuls, une victoire, pas une seule défaite.

Anderlecht : le problème des backs

Depuis le dernier titre, en 2017, Anderlecht a utilisé vingt-deux arrières latéraux. À cause de cette philosophie, ceux-ci n'osent plus prendre de risques et la défense manque de stabilité. Le nul blanc contre Waasland-Beveren a pourtant encore démontré l'urgence de posséder deux vrais backs.

Anderlecht en danger au Beerschot, 15 clubs de Jupiler Pro League concernés

Les seizièmes de finale de la Coupe de Belgique 2019-2020 voient l'entrée en lice cette semaine des clubs de l'élite et... de l'Union St-Gilloise. Par la grâce d'un tirage au sort, les Unionistes sont en effet les seuls de Proximus League à rentrer directement dans le tableau des 32 pour palier à l'exclusion du FC Malines, tenant du trophée.