Tout sur Waasland-Beveren

Le Club est-il champion ? Pas encore, mais ce n'est qu'une question de temps. Le problème est ailleurs : à quoi ressemblera le championnat en août ? Combien de clubs pros conserverons-nous, en D1A et/ou D1B ?

Selon Peter Croonen, président de la Pro League, l'arrêt de la compétition de football belge est la seule décision socialement responsable. Le conseil d'administration de la Pro League en est venu jeudi unanimement à cette conclusion. "Le pays a d'autres priorités que le football", a expliqué Peter Croonen.

Parce qu'il semble allergique aux projecteurs, Karim Belhocine n'aime pas parler de lui. Des témoins de son parcours passent donc à table, pour raconter comment un joueur arrivé en test à Virton est devenu, en quinze ans, la révélation des bancs de touche belges.

À 28 ans, Mohamed Aoulad a disputé plus de 200 matches pros. Aujourd'hui à la relance à l'AFC Tubize, en D1 Amateur, le Schaerbeekois revient sur les événements qui ont émaillé son étrange parcours, du " fils de p... " envoyé à Bayat aux piges du Mondial des clubs.

Waasland-Beveren a demandé officiellement au parquet et à la commission des licences de la Fédération belge de football (RBFA) de mener une enquête complémentaire concernant les licences du RSC Anderlecht et du KV Ostende. "Il serait dommage que Waasland-Beveren doive céder sa place en D1A à une équipe qui ne joue pas honnêtement sur tous les terrains", a expliqué mardi la lanterne rouge de Jupiler Pro League dans un communiqué.

Le neuf sur neuf réalisé par Waasland-Beveren contre le Standard, le STVV et Ostende au Nouvel An va-t-il lui valoir la relégation ? C'est bien possible.

Lokeren dans la panade en D1B, Waasland-Beveren sur le point de quitter la D1A, Hamme et Saint-Nicolas en bas de tableau en amateurs : le Pays de Waes a des problèmes.

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.

L'hiver de l'ancien Buffalo devenu Ostendais en passant par Anvers et en faisant demi-tour à Charleroi en rêvant d'un retour à Waasland-Beveren, donne le tournis. Et résume bien les maux d'un foot belge gangrené par les jeux de pouvoirs entre agents.

Il est l'artiste du Freethiel mais a du mal à concrétiser son talent. Beni Badibanga n'est pas le seul. Il s'est livré à coeur ouvert et son histoire est surprenante. Saviez-vous que son père avait été Premier ministre au Congo ?

La 25e journée de la Jupiler Pro League pourrait bien constituer un tournant dans la course aux playoffs I. Avec en effet La Gantoise/Anderlecht (vendredi 20h30), Charleroi/Zulte Waregem (samedi 18h00), Standard/Club Bruges (dimanche 14h30) et Antwerp/Genk (dimanche 18h00) au programme, la journée pourrait rapprocher des clubs du précieux sésame ou à l'inverse réduire pratiquement à néant certains espoirs.