Tout sur Union Belge

Cela fait plus d'un an que l'assistance vidéo est employée dans notre championnat, sans faire l'unanimité auprès des anciens arbitres ou auprès des autres clubs. Le football doit évoluer, et la vidéo semble être le meilleur outil pour éviter les erreurs d'arbitrage, mais est-ce vraiment le cas ?

L'Union Belge de football (URBSFA) appelle les supporters "à soutenir les Diables Rouges d'une seule voix" dans un communiqué publié mardi, au lendemain de l'annonce par Roberto Martinez de la présélection de 28 joueurs en vue du Mondial 2018 et de l'absence de Radja Nainggolan de cette liste.

Le début de l'année 2018 marque tristement l'avènement d'un racisme à la dent dure dans les enceintes de l'élite. Suite aux affaires Agbo, N'Ganga et M'Poku, les différents acteurs du football belge se mobilisent pour sauver les meubles. État des lieux.

Eddy Wauters, 84 ans, ex-président de l'Antwerp, a envoyé un courrier recommandé à l'Union Royale belge de football (URBSFA), qu'il accuse d'avoir violé ses propres statuts en accordant une licence à l'Antwerp il y a un an, et exige que le matricule 1 lui règle enfin sa dette de 5 millions d'euros.

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sera disponible lors de toutes les rencontres de la Jupiler Pro League de la saison prochaine. L'assemblée générale de la Pro League a pris cette décision qui s'est tenue jeudi. La Pro League n'a donc pas attendue l'évaluation de la VAR de la part de l'International Football Association Board (IFAB) prévue au printemps 2018. Si cette évaluation est positive, ce qui est attendu, la Pro League aura donc eu davantage de temps pour se préparer.

Les différentes parties ont été entendues mardi durant environ 4 heures par la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS), dans le dossier de l'arrêt du match de championnat du 4 décembre 2016 entre Charleroi et le Standard.