Tout sur Ukraine

Les Three Lions joueront pour la première et dernière fois du tournoi hors de leur temple de Wembley. Ce déplacement à Rome, avec des supporters peu nombreux en raison des mesures covid, s'annonce piégeux face à des Ukrainiens qui n'auront rien à perdre. Dans l'autre quart, Danois et Tchèques veulent imiter les épopées européennes de leurs aînés dans les années 90.

Déjà assurée de sa qualification pour les huitièmes de finales, l'Italie a terminé le boulot dimanche en battant le Pays de Galles (1-0) et s'assurant du même coup la première place du groupe A. Dans l'autre rencontre, la Suisse a pris la mesure de la Turquie (3-1).

La Russie en 2018, l'Islande en 2016 où encore la Colombie en 2014, les grandes compétitions internationales ont l'habitude de nous gratifier d'une belle surprise. Cette année, dans un EURO plus ouvert que jamais, l'Ukraine pourrait faire danser le Vieux Continent.

Les Pays-Bas sont venus à bout de l'Ukraine 3 buts à 2 dimanche, à Amsterdam, lors de la première journée du groupe C. Denzel Dumfries (85e) a offert la victoire aux 'Oranje', qui ont mené 2-0 grâce à Georginio Wijnaldum (52e) et Wout Weghorst (59e) avant de subir le retour ukrainien par Andriy Yarmolenko (75e) et Roman Yaremchuk (79e).

L'UEFA a en revanche validé la carte de l'Ukraine figurant sur le maillot et incluant la Crimée, que Moscou a annexée en 2014, rappelant qu'elle correspondait aux frontières internationalement reconnues du pays.