Tout sur Tommie Smith

Lorsque la NBA a décidé de terminer la saison dans une bulle à Disney World, à partir de début juillet, les joueurs avaient deux objectifs : éviter que le coronavirus ne s'invite avant la finale, censée débuter le 30 septembre, et utiliser la bulle comme plateforme pour propager leur message Black Lives Matter. Le premier objectif a, jusqu'ici, été atteint. Mais le deuxième a débouché sur un boycott historique. Retour sur les faits.

Pendant des années, l'Australie a conspué Peter Norman. Le sprinter d'une des courses les plus légendaires de l'histoire a désormais sa statue.

Le 16 octobre 1968, il y a 50 ans, les Américains John Carlos et Tommie Smith brandissaient le poing pour protester contre la ségrégation raciale. Le destin tragique du "Troisième Homme", Peter Norman, est moins connu. Lui aussi a pourtant écrit une page d'histoire. Et il l'a payé cher.

Le symbole de protestation silencieuse de Tommie Smith et John Carlos, poing levé sur le podium du 200 m des Jeux de Mexico, a marqué durablement le monde du sport, jusqu'à influencer des combats contemporains comme celui de Colin Kaepernick.