Tout sur Tokyo

Le compte à rebours est lancé. La troisième carrière de Kim Clijsters débutera officiellement en mars. Sept ans après avoir dit adieu au tennis professionnel, la Limbourgeoise est face au plus grand défi de sa vie de sportive.

Ann Wauters (39 ans) arrêtera le basket après les Jeux Olympiques 2020 prévus cet été à Tokyo, rapportent het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg mercredi. "Aller aux JO est le rêve qui fait que j'ai continué à jouer. Après cela, je pourrai dire: ouf, c'est fini", déclare la championne belge dans les colonnes de ces journaux.

Encore 200 jours. C'est le chiffre affiché lundi dernier par l'horloge qui opère le décompte jusqu'au début des JO de Tokyo. Les athlètes belges n'auront jamais été aussi bien préparés et jamais le Team Belgium n'aura été aussi soudé. Mais combien de médailles cela peut-il nous rapporter ?

La nageuse Fanny Lecluyse (27) et la navigatrice Emma Plasschaert (26) ont de nombreux points communs : elles sont de Flandre occidentale, adorent l'eau, et sont amies. Rencontrées en juillet 2019, à un an des JO, Tokyo doit être le point culminant de leur carrière...

La joueuse de basket Emma Meesseman a reçu mercredi le "Joyau du sport flamand" à l'hôtel The Dominican de Bruxelles, un trophée décerné par la Communauté flamande à un ou une athlète qui, au cours de l'année, a réalisé une performance remarquable ou a eu une carrière exceptionnelle. Ce prix ne peut être obtenu qu'une seule fois.

9,95 sur 10. C'est la cote donnée par Olav Spahl, Chef de Mission pour Tokyo 2020, au stage annuel du COIB qui a eu lieu au cours des deux dernières semaines à Belek. Le Team Belgium veut inspirer le pays et la génération suivante.

Avec six médailles et dix-neuf diplômes olympiques (top-8), les Jeux Olympique de Rio 2016 ont été un succès pour la Belgique. Mais Pierre-Olivier Beckers, président du Comité olympique et interfédéral belge (COIB), veut placer la barre encore plus haut pour les JO de Tokyo l'été prochain.

Une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été prochain rapportera 50.000 euros à l'athlète belge qui l'a décrochée, a annoncé vendredi le Comité olympique et interfédéral belge lors du stage du COIB à Belek, en Turquie. Ce sont les mêmes primes qu'il y a quatre ans lors des JO de Rio.

Nafissatou Thiam a noté à son agenda vendredi les Jeux Olympiques de Paris en 2024 comme possible point final de sa carrière. La championne du monde 2017, championne d'Europe et championne olympique en titre de l'heptathlon aura alors 30 ans et se verrait bien "terminer sur une très belle note".

Une cinquantaine de sportifs belges ayant réussi des performances au plus haut niveau européen voire mondial ont été reçus jeudi au Palais royal à Bruxelles. A moins d'un an des prochains Jeux olympiques et paralympiques, la plupart ont déjà les yeux rivés vers Tokyo.