Tout sur Tite

Le Brésil, vainqueur 1-0 du Pérou en demi-finale grâce à un but de Lucas Paqueta, s'est qualifié pour la finale du tournoi dont il est le pays-hôte. Il attend encore le nom de son adversaire qui sera soit la Colombie, soit l'Argentine de Lionel Messi.

C'était un prétendant au titre qui disputait chaque année la Ligue des Champions. Aujourd'hui, c'est une équipe du ventre mou qui brigue tout au plus l'Europa League. Qu'est-il arrivé à Arsenal, qui remonte doucement la pente depuis le Nouvel An?

Suite à un grand sondage réalisé par Sport/Foot Magazine auprès de ses lecteurs, notre rédaction a compilé le top 25 des matches qui vous ont le plus fait vibrer au fil des ans. Place aujourd'hui au grand gagnant : le sommet diabolique face au Brésil.

Entre les rebondissements d'une affaire de viol présumé et sa nouvelle blessure qui le prive de la Copa America, les questions pullulent autour de Neymar: son pépin physique est-il diplomatique ? Son image est-elle définitivement souillée ?

Bonsoir (ou dobriy vecher, comme on dit ici). De la sympathie d'un mécanicien à la solution d'Eden Hazard pour compenser le manque de public, notre reporter vous raconte tout.

Le Brésil s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde de football après une victoire 2-0 face au Mexique grâce à Neymar (51e) et Firminho (88e), lundi à Samara. Les troupes de Tite défieront, pour une place dans le dernier carré, le vainqueur du match opposant la Belgique au Japon, prévu plus tard dans la soirée à Rostov-sur-le-Don (20h).

"Ce n'est pas normal de pleurer pour un deuxième match de la Coupe du monde" s'inquiète le plus grand quotidien du Brésil, O Globo, sur son site, alors que Neymar a fini en larmes, à genoux, au coup de sifflet final de Brésil-Costa Rica (2-0) au Mondial-2018.

Grâce à Tite, quatre ans après la débâcle contre l'Allemagne, les Auriverdes sont à nouveau favoris de la Coupe du monde.

En quête d'une sixième étoile en Russie, Tite a dévoilé une liste sans surprise, avec Neymar pour guider la Seleçao au Mondial-2018 après avoir été écarté des terrains depuis fin février en raison d'une blessure à un pied.

Le Brésil a beau assurer qu'"une équipe forte ne doit pas dépendre de certains noms", l'absence de sa mégastar revient dans les bouches des joueurs de la Seleçao en stage à Moscou: "Neymar nous manque", "Remplacer Neymar est une tâche difficile"...

Les prochains matches amicaux sont l'occasion de tester les derniers arrivés. Le Brésil en a sélectionné trois: Neto (Valence), Willian José (Real Sociedad) et Talisca (Besiktas).