Tout sur Thomas Didillon

Le Racing Genk a annoncé mercredi ne pas lever l'option d'achat sur le portier français Thomas Didillon, prêté par le RSC Anderlecht depuis fin janvier. Le club limbourgeois a ajouté miser sur un duo formé par l'expérimenté australien Danny Vukovic et le jeune Maarten Vandevoordt.

Ses joueurs suscitent énormément d'intérêt et Genk doit également prendre une décision quant à ses gardiens.

Thomas Didillon, prêté jusqu'au terme de la saison par Anderlecht, doit régler le problème de gardien à Genk. Le club champion de Belgique dispose aussi d'une option d'achat pour le Français de 24 ans. "Je ne pouvais pas dire non au club", a déclaré mardi Didillon, qui n'exprime pas de rancune par rapport à Anderlecht. "Il ne s'agit pas de vengeance, mais plutôt d'avoir faim et de prouver que j'ai les qualités nécessaires pour jouer dans ce genre d'équipes."

Le gardien de but français Thomas Didillon est prêté par Anderlecht à Genk jusqu'à la fin de la saison, avec option d'achat. Le club limbourgeois l'a annoncé lundi soir, confirmant une information qui était dans l'air depuis plusieurs jours.

Pour la première fois depuis l'introduction des play-offs en 2009-2010, le Sporting risque de rater la grand-messe de la Jupiler Pro League. Le supporter qui parierait de l'argent sur la qualification d'Anderlecht pour les PO1 serait fou ou détiendrait des informations secrètes.

Depuis l'arrivée de Frank Vercauteren à Neerpede, Anderlecht a signé un six sur six en championnat. Comment s'y est-il pris pour faire revivre le Sporting en si peu de temps ?

Deux petits points sur douze et une treizième place au classement, ce n'est pas ce qui était dans les cartons de Vincent Kompany et d'Anderlecht.

Anderlecht a lancé la saison du redressement en s'imposant de justesse 0-1 au RWDM, au terme d'un match ennuyeux. Récit de la première représentation des Kompany kids.