Tout sur Thibaut Pinot

C'était le Tour le plus imprévisible des dernières années mais il a tout de même été remporté par un coureur de l'équipe favorite, INEOS. Comment Egan Bernal (22 ans) a-t-il pris le pouvoir plus tôt que prévu ?

Offensif, à suspense et spectaculaire, le Tour de France 2019 a déchaîné les passions: après plusieurs années d'une relative morosité, l'épreuve a retrouvé un public nombreux, enthousiasmé notamment par l'audace des Français Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot.

Bien que Steven Kruijswijk ne s'est pas senti "super" dans la première des trois étapes alpines du Tour de France, le leader de Jumbo-Visma se maintient dans le groupe des favoris. Comme Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot et Geraint Thomas, entre autres, il n'a cédé du temps qu'à Egan Bernal. Le Colombien est passé de la cinquième à la deuxième place du classement général, ce qui a fait reculer Kruijswijk à la quatrième place.

Julian Alaphilippe s'accroche ! Le Français de Deceuninck-Quick Step ne sait pas s'il portera toujours le maillot jaune du Tour de France après les Alpes, mais il ne s'attendait déjà pas à le garder jusqu'à cette deuxième journée de repos lundi. Dès lors tout est possible dans cette Grande Boucle orpheline de toute hiérarchie une fois n'est pas coutume.

Pour la première fois du Tour de France 2019, Julian Alaphilippe a semblé en difficulté lors de la montée finale vers le Prat d'Albis, dimanche. Le Français de Deceuninck-Quick Step a franchi la ligne 1:49 après le vainqueur, le Britannique Simon Yates. S'il a perdu du temps sur ses principaux rivaux, il a réussi à conserver son maillot jaune. "Cela s'est un peu corsé dans le final", a reconnu Alaphilippe.

Vainqueur samedi au sommet du Tourmalet, Thibaut Pinot s'est classé deuxième de la 15e étape dimanche, au Prat d'Albis. Le Français de Groupama-FDJ est le coureur qui a fait la meilleure impression lors des deux étapes dans les Pyrénées. "J'ai repris du temps à tout le monde, c'est le principal", a résumé Pinot, désormais quatrième du général à 1:50.

Thibaut Pinot a "de la rage" au lendemain du coup de bordure qui lui a fait perdre 1 min 40 sec dans un Tour de France jusque-là idéal pour le leader de la Groupama-FDJ, qui pointe désormais à la 11e place, à mi-parcours.

Les Vosges sont là: le peloton du Tour de France s'est élancé jeudi à l'assaut de sept ascensions vosgiennes, pour la 6e étape entre Mulhouse et la Planche des Belles Filles, une première arrivée au sommet.

Nombreux sont ceux qui pensent qu'après le forfait de Chris Froome, le Tour de France va se transformer en casino. La liste des coureurs qui rêvent du maillot jaune est plus longue que jamais. Mais il y a aussi des chances que la petite boule de la roulette du Tour tombe sur les cases Geraint Thomas ou Egan Bernal.