Tout sur Syrie

Le président Recep Tayyip Erdogan a accusé jeudi l'UEFA d'avoir adopté une "attitude discriminatoire" contre la Turquie pour avoir ouvert une enquête disciplinaire après les saluts militaires effectués par ses joueurs lors de matches disputés en pleine offensive turque dans le nord de la Syrie.

Le match France-Turquie qualificatif à l'Euro-2020 lundi soir doit être annulé, ont réclamé lundi des responsables politiques après le salut militaire des joueurs turcs lors d'un précédent match, alors qu'Ankara a lancé une offensive contre des positions kurdes dans le nord-est de la Syrie.

Alerte rouge à Saint-Denis. Vexés par la gifle de Konya, les champions du monde ont une revanche à prendre sur les Turcs, lundi (20h45) au Stade de France où une marée de supporters visiteurs est attendue dans un contexte sportif, sécuritaire et diplomatique sensible.

Le numéro 2 de la fratrie a délaissé son poste de directeur des jeunes à Gand pour s'occuper, en qualité d'adjoint de Marc Wilmots, de la sélection iranienne.

Quelques semaines de service militaire leur feront du bien. Comme punis pour les résultats calamiteux de l'équipe nationale, de jeunes footballeurs chinois ont rejoint les casernes pour un nouveau type d'entraînement... au grand dam de leurs supporters.

Désormais autorisé par la Fifa à accueillir des matches internationaux, l'Irak entend bien profiter de ces rendez-vous sportifs pour relancer le secteur touristique et des services, notamment à Bassora, riche région pétrolière qui peine à diversifier son économie.

Amir al-Awad, ancien champion de lutte syrien, rêvait des jeux Olympiques. La guerre dans son pays en a décidé autrement: réfugié en Egypte, il aide désormais de jeunes sportifs syriens, exilés comme lui.

Athmar Habeb, une Irakienne de 16 ans, lance ses instructions dans un anglais parfait, son sifflet autour du cou. Elle semble tout à fait à l'aise dans son rôle d'arbitre lors d'un match de football à Sydney, mais a pourtant fui il y a seulement quatre ans son pays natal déchiré par la guerre.

Il y a une dizaine d'années, Nadim Sabbagh accueillait dans son équipe syrienne de Techrine, à Alep, des joueurs irakiens qui fuyaient les violences dans leur pays. Aujourd'hui, il a signé pour une deuxième saison comme défenseur d'un des clubs les plus célèbres de Bagdad, al-Zawrah.