Tout sur Sven Kums

Avec Vadis Odjidja, Sven Kums dirige l'entrejeu de Gand comme au bon vieux temps. 2019 fut une année spéciale pour le Soulier d'Or 2015. " J'ai toujours dit que le numéro 6 n'est pas ma meilleure place. Je n'ai jamais ambitionné ce rôle. "

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Le Standard a été le grand absent de la soirée du Soulier d'Or. Le club n'a plus gagné un trophée individuel depuis... 2009. Retour sur une interminable traversée du désert et explications. Pourquoi ce n'est pas le club liégeois qui s'est installé sur le toit de notre foot pendant dix ans, comme on l'avait pourtant prédit au moment des deux titres ?

Sven Kums, prêté le 21 août dernier par le RSC Anderlecht à La Gantoise pour une saison, est définitivement de retour à la Ghelamco Arena a annoncé lundi soir le club gantois de Jupiler Pro League. Le milieu de terrain de 31 ans a signé un contrat de trois ans qui le lie désormais jusqu'au 30 juin 2023.

C'est l'entraîneur danois Jess Thorup (49 ans) qui a abordé le thème en début de saison. L'ancien coach à succès du FC Midtjylland, engagé à Gand en octobre 2018, a déclaré que la principale différence entre Genk, sacré champion, et le Club Bruges, son poursuivant, résidait dans le nombre de matches clôturés sans buts encaissés en PO1.

Le Standard a terminé son année 2019 sur une nouvelle mauvaise note (défaite 0-1 face à La Gantoise). Les Rouches, qui s'étaient inclinés à Waasland-Beveren samedi dernier en finissant le match à 10, auraient pu à nouveau se retrouver en infériorité numérique contre les Buffalos à la suite d'un geste très limite de Mehdi Carcela.

De plus en plus scrutée par les plus grands championnats, irrégulière en Coupe d'Europe, connue pour ses vieux stades et ses jeunes talents : que vaut vraiment la Jupiler Pro League ? Analyse.