Tout sur Stef Peeters

Malines, la révélation du premier tour, qui a débuté l'année par deux défaites à domicile, 2-3 contre le Standard, et 0-3 contre La Gantoise, avait l'excuse d'être tombé face à des sociétaires du G5. Mais samedi c'est au Cercle de Bruges de Bernd Storck, la lanterne rouge, que le Kavé a baissé pavillon, 3-2, pendant que Saint-Trond et l'AS Eupen offraient un peu banal chassé-croisé au public.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Ils sont venus et ils ont vu, mais aucun visiteur n'a vaincu lors du Super sunday. Et à part Genk, le champion, qui a ramené un point, 1-1 (mi-temps: 1-0), de son déplacement au Club Bruges, ils ont même tous perdu. Le Standard, 1-0 (1-0) à Anderlecht, dont c'est la première victoire de la saison, le Cercle de Bruges, 3-2 (3-1) à La Gantoise et l'Antwerp, 2-0 (2-0) à Zulte Waregem. Résultats des courses: le Standard, douze points, en compte à peine trois de plus que l'Antwerp,... neuvième, un de plus que le Club Bruges, deuxième avec onze points, comme Malines et Mouscron. La Gantoise, Genk, Ostende et Zulte Waregem en ont dix, et le Cercle de Bruges, quatorzième, trois. Le Club Bruges, La Gantoise et l'Antwerp ont toutefois joué un match de moins, comme Charleroi, dixième avec huit points.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.