Tout sur Sporting de Charleroi

Trois mois après son arrivée en Belgique, Stefan Knezevic est devenu le rempart le plus efficace de la défense carolo. Au point d'avoir facilité puis passé sous silence ou presque le départ de Dorian Dessoleil à l'Antwerp. Portrait de l'homme censé fermer le trois arrière carolo à double tour.

Mehdi Bayat ne verra pas plus Copenhague qu'il n'avait jeté un oeil neuf sur Saint-Pétersbourg. Aux protocoles assommants promis au président de la Fédération, il a préféré l'anonymat des bureaux carolos pour suivre à distance les performances des Diables. Le véritable absent de la liste de Roberto Martínez s'explique.

Avant de souffler quelques jours puis de passer en mode EURO, Mehdi Bayat s'apprête à dire au revoir à ses joueurs avant de finaliser le dossier du futur coach. Chronique d'un printemps agité, prémices d'un été suffoquant.

Le Sporting de Charleroi a annoncé mardi la fin de sa collaboration avec l'entraîneur Karim Belhocine. Le contrat entre les parties se terminera à l'issue des entrainements de fin de saison, précise le club dans un communiqué.

Le coronavirus continue à sévir dans les rangs du Sporting de Charleroi. Jeudi, les Zèbres ont annoncé que Mehdi Bayat, administrateur-délégué du club mais aussi président de la fédération belge, a été testé positif. "Il s'est placé en quarantaine avec effet immédiat", a écrit le club de 1A.

À la traîne en championnat depuis le début de l'année, le Sporting de Charleroi s'est rappelé aux bons souvenirs de la communication de crise la semaine dernière en annonçant l'arrivée de Christophe Dessy à la tête de son centre de formation.

Si le Sporting rêve de sortir un incroyable talent depuis des années, l'école des jeunes carolo reste à l'heure actuelle un éternel chantier en cours. Qui s'apprête à subir de considérables aménagements. À commencer par l'arrivée imminente de Christophe Dessy comme directeur sportif de la formation.

Une élimination en coupe de Belgique et aucune victoire en championnat, voilà à quoi se résume le mois de février du Sporting de Charleroi. Une situation délicate à laquelle il serait grand temps de remédier, au risque de nourrir d'énormes regrets.

Deux ans après l'avoir quitté, Cristian Benavente est de retour dans le Pays Noir. Comme une évidence pour un retour attendu depuis de longs mois, seulement freiné par des histoires de gros sous.

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.

Le Sporting de Charleroi a subi la loi d'Ostende ce samedi soir lors de la 30e journée de Jupiler Pro League (3-2). Les Carolos, qui ont concédé leur 7e défaite en 20 matchs, ne profitent donc pas de la défaite de Genk face à Courtrai plus tôt dans la journée (2-1). Toujours troisième au classement avec 33 points, Charleroi est sous le menace directe d'Anderlecht (32) et de l'Antwerp (31) qui jouent dimanche respectivement à Louvain et Malines.

Le tirage au sort des 8e de finale de la Coupe de Belgique, prévus du 9 au 11 février, a été effectué vendredi. Les 32 clubs encore engagés en 16e de finale, qui auront lieu début février, connaissent ainsi leur adversaire potentiel en cas de qualification. Les 8e de finale pourraient proposer un duel entre les deux derniers finalistes, le Club Bruges et l'Antwerp, tenant du titre ainsi qu'un derby bruxellois entre l'Union Saint-Gilloise et Anderlecht.