Tout sur Sonny Colbrelli

Après Brent Van Moer plus tôt dans la saison, c'est Florian Vermeersch qui a crevé l'écran ce dimanche dans la boue du Nord de la France. Alors que la vieille garde incarnée par Philippe Gilbert et Thomas De Gendt marque le pas, Lotto-Soudal possède avec ses deux promesses des coureurs qui peuvent lui permettre à moyen terme de rivaliser avec les meilleures formations du peloton.

Wout van Aert (27 ans) est le seul coureur capable de rouler et sprinter seul. En réalité, le Campinois sprinte comme un spécialiste du chrono: son corps reste immobile, sans aucun mouvements latéraux, ce qui lui offre un avantage aérodynamique. Mais à quel point? Le professeur Bert Blocken de l'Université technique d'Eindhoven et de la KUL, l'explique en exclu à Sport/Foot Magazine.

Il y a trois ans, le Slovaque aurait sûrement fait office de grand candidat au titre sur un tel tracé. A-t-il su bien se cacher pour mieux surgir de sa boîte et réaliser une première dans l'histoire du cyclisme, à savoir remporter quatre titres mondiaux sur la course en ligne ?

Remco Evenepoel et l'Italien Sonny Colbrelli sont arrivés à deux dans la finale de la course en ligne des Championnats d'Europe de cyclisme. Récent vainqueur du Tour du Benelux, Colbrelli a tenu la distance dans la dernière ascension du jour avant de régler le Belge dans un sprint à deux au terme de 179,2 kilomètres de course, dimanche à Trente, dans le nord-est de l'Italie. C'est la 2e médaille sur cet Euro pour le Belge, en bronze lors du contre-la-montre individuel.

Un maillot noir-jaune-rouge sur les épaules au départ de la Grande Boucle et une première étape destinée aux puncheurs, cela ne vous rappelle rien ? En 2011, Philippe Gilbert avait gagné le premier acte du Tour au sommet du Mont des Alouettes. Un scénario qui pourrait se répéter dix après avec Wout Van Aert à Landerneau ? Analyse

Mathieu van der Poel a remporté le BinckBank Tour (WorldTour) grâce à sa victoire en solitaire dans la cinquième et dernière étape, samedi, entre Ottignies-Louvain-la-Neuve et Grammont (183,6 km). Le Néerlandais d'Alpecin-Fenix a placé deux attaques dans les différents passages du Mur de Grammont, se retrouvant seul en tête à 50 km de l'arrivée. Il a dépossédé le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) du maillot de leader.

Alberto Bettiol, un outsider, a enlevé le 103e Tour des Flandres. Il insuffle un nouvel élan au cyclisme italien des classiques.

Peter Sagan (Bora-hansgrohe) a remporté au sprint la 2e étape du Tour de France (WorldTour) disputée entre Mouilleron-Saint-Germain et La-Roche-sur-Yon sur 182,5km dimanche. L'arrivée a été chahutée par une chute impliquant de nombreux coureurs à 1,6 km de l'arrivée.

Tim Wellens, co-leader de la formation Lotto Soudal au départ avec Tiesj Benoot, a placé une attaque victorieuse à 8 kilomètres de l'arrivée de la 58e édition de la Flèche Brabançonne (1.HC). Quatrième en 2017, le Belge de 26 ans s'est imposé en solitaire, levant l'index droit au ciel au moment de passer la ligne, en hommage à Michael Goolaerts, décédé dimanche après une crise cardiaque sur les routes de Paris-Roubaix.