Tout sur Slavo Muslin

Présider le Standard est loin d'être une mission tranquille. Bruno Venanzi l'a appris à ses dépens, au cours d'un parcours qui atteint presque son cinquième anniversaire. Entre course financière, agents influents et principes tombés aux oubliettes, le gâteau pourrait avoir un arrière-goût amer.

Il est l'artiste du Freethiel mais a du mal à concrétiser son talent. Beni Badibanga n'est pas le seul. Il s'est livré à coeur ouvert et son histoire est surprenante. Saviez-vous que son père avait été Premier ministre au Congo ?

Pour sa cinquième saison à la tête du Standard, Bruno Venanzi semble enfin avoir ramené les Rouches là où il l'avait annoncé au début de son mandat. Reconstruction d'un retour au premier plan.

Du haut de ses 21 printemps, Alexis de Sart s'est imposé en patron dans le milieu trudonnaire. Il revient pour la première fois sur une saison riche en émotions, un départ " forcé " du Standard et une identité hesbignonne (presque) assumée. Moment détente.

Grâce à ses caractéristiques hors du commun, Sergej Milinkovic-Savic ne cesse d'impressionner à la Lazio. L'ancien pensionnaire de Genk pourrait même être vendu à prix d'or cet été.

Il essaie de comprendre et digérer son C4 au Standard mais n'y arrive toujours pas ! Il passe du temps dans sa famille en Serbie, puis il ira voir son fils footballeur en Suisse, ensuite son aîné manager d'hôtel aux Etats-Unis. Sauf si on lui donne l'occasion de rebondir entre-temps.

Certains joueurs sont passés maître dans l'art de se plaindre. A Anderlecht, au Standard et à Bruges, on cherche des leaders.

On ne sait pas ce que fera le nouveau coach du Standard mais on sait déjà qu'il ne passera pas inaperçu. Voici pourquoi.

L'entraîneur serbe Slavo Muslin a été choisi pour prendre en main l'équipe du Standard. Il sera présenté cette après-midi à la presse, à 15h30, a indiqué vendredi le club liégeois dans un communiqué.