Tout sur Silvio Proto

Il devait terminer sa carrière tranquille sous le soleil grec, mais il a fini par être le meilleur joueur de l'Olympiacos version 2017-18. Du coup, Silvio Proto s'est ouvert les portes de son paradis : la Serie A et la Lazio Rome.

Comme d'hab, le football belge et ses représentants ont livré en 2017 leur lot de gagnants et de losers, de révélations et d'arnaques, de grandes gueules et de poissards, etc...Le jury bicéphale Sport/Foot Magazine-RTBF les a passés au crible. Extrait.

William Dutoit n'est pas près d'oublier l'année 2017. Persona non grata à Saint-Trond, il est passé successivement par les statuts de numéro un à Ostende, réserviste de la lanterne rouge et élu d'Adnan Custovic.

Kevin Mirallas a quitté l'Angleterre et Everton pour retrouver l'Olympiacos. C'est ce qu'a annoncé le club grec samedi sur son compte Twitter, sans toutefois préciser s'il s'agissait d'un prêt ou d'un transfert.

Didier Ovono a joué près de 100 matches pour Ostende, mais il a perdu sa place suite à une divergence de vues concernant sa participation à la CAN. Le portier gabonais a retrouvé un emploi au Paris FC, en Ligue 2, et revient pour la première fois sur ses péripéties côtières.

Démoli en Belgique la saison dernière, Bjorn Engels revit en Ligue des Champions avec l'Olympiacos. " Je progresse et je l'ai confirmé face au PAOK, à la Juventus ou à Barcelone ", dit-il. " J'envisage à nouveau l'avenir avec optimisme. "

Pour la première fois de la décennie, Anderlecht entame le championnat sans joueur wallon ou bruxellois dans le noyau A. Comment en est-on arrivé là ?