Tout sur Sieben Dewaele

La génération dorée de Neerpede allait faire déborder la caisse mauve, qu'on disait. Entre-temps, c'est moins sûr. À moins que ce soit le moment pour un club étranger de faire une affaire en or?

Alors que les clubs de D1A ont dépensé moins cet été que l'année passée (soixante millions au lieu de 170), et que le nombre de transferts entrants a fortement baissé, il n'y a quand même pas plus d'opportunités pour les jeunes formés sur place. Bien au contraire.

Depuis le dernier titre, en 2017, Anderlecht a utilisé vingt-deux arrières latéraux. À cause de cette philosophie, ceux-ci n'osent plus prendre de risques et la défense manque de stabilité. Le nul blanc contre Waasland-Beveren a pourtant encore démontré l'urgence de posséder deux vrais backs.

De tous les talents mauves, c'est de lui qu'on a le moins parlé. Mais c'est à lui que Vincent Kompany fait le plus souvent appel, à l'arrière droit comme gauche. Récit de la percée de Sieben Dewaele, ancien avant-centre du Club Bruges.

Après six journées, Anderlecht a enfin remporté sa première victoire. Au détriment du leader du championnat, le Standard. Plus que jamais, les Bruxellois sont à la recherche d'un véritable buteur. Dans la lignée de Lukasz Teodorczyk et d'Aleksandar Mitrovic.

Deux petits points sur douze et une treizième place au classement, ce n'est pas ce qui était dans les cartons de Vincent Kompany et d'Anderlecht.