Tout sur Siebe Schrijvers

Plusieurs semaines à l'infirmerie n'ont pas empêché Ruud Vormer de continuer sa course en tête du classement des passes décisives. L'analyse de la tête et des jambes du Néerlandais, c'est ici.

En Belgique, la domination du Club Bruges est impressionnante. Mais elle n'est pas sans danger. C'est pourquoi le match de mardi soir à Istanbul était très important.

Le Club Bruges a remporté au petit trot le match d'ouverture de la 16e journée du championnat de Belgique vendredi face à Ostende (2-0). Matz Rits (29e, 1-0) et Siebe Schrijvers (47e, 2-0) ont signé ce succès permettant aux Blauw & Zwart de compter 36 points, 8 de plus que La Gantoise (2e). Ostende, qui a été réduit à dix suite à l'exclusion de Ronald Vargas (36e), reste 14e (12 points).

L'Antwerp s'est imposé 2-1 contre le Club de Bruges dimanche au Bosuil. Menés 0-1 après un but de Siebe Schrijvers, les Anversois ont inversé la tendance dans le second acte grâce à un penalty de Dieumerci Mbokani et un but contre son comp de Simon Mignolet. Les Brugeois restent en tête du championnat malgré cette première défaite de la saison sur la scène nationale.

Ostende - Bruges: 26 kilomètres. La porte à côté ! Sur le terrain également, dimanche en première mi-temps du moins, la distance n'était pas tellement grande non plus entre le Club Bruges, vice-champion de Belgique, et le KVO, qui serait aujourd'hui en D1B si Lokeren n'avait pas été encore moins performant que lui la saison passée. Mais à l'arrivée et comme souvent en pareil cas, le pot de fer a finalement fait exploser le pot d'argile grâce à ses renforts venus du banc. Les deux buts de la victoire blauw en zwart ont en effet été inscrits par David Okereke et Percy Tau, tous deux entrés au jeu à la 58e minute

Pour la qualification au prochain EURO, Johan Walem perd les deux tiers du noyau présent en Italie. Voici le détail des hommes qui doivent nous qualifier pour l'édition 2021.

En jetant un oeil sur le script des rêves brugeois d'Ivan Leko, on pouvait découvrir un bail de cinq ans assorti de quelques trophées. Deux ans plus tard, le réveil aura été brutal. Voyage du rêve à la réalité.

Si le Racing Genk pouvait s'assurer mathématiquement le quatrième titre de son histoire en s'imposant dimanche au Club Bruges, le champion sortant, il n'en demandait sans doute pas tant. Mais il ne s'attendait sûrement pas à s'incliner 3-2, et encore moins à la mi-temps de ce match au sommet de la 8e journée de la Jupiler Pro League de football, dimanche au Stade Jan Breydel, où il menait 0-1 grâce à une très rapide ouverture du score. Résultat du massacre: Bruges, qui se déplace au Standard, jeudi soir (20h30), ne compte plus que trois points de retard (50-47) sur Genk, attendu au même moment de pied ferme à Anderlecht.

Le président d'Anderlecht Marc Coucke présentait le "topper" de dimanche après-midi au Stade Constant Vanden Stock comme un match crucial. "Au coup de sifflet final", avait-il ainsi très justement souligné, "on saura si nous pouvons encore avoir de hautes ambitions dans ce championnat, ou s'il faudra plus modestement décréter l'état d'alerte avec la qualification pour le playoff 1 comme l'unique objectif du moment. Et puis cette rencontre doit aussi nous permettre de mieux savoir où on en est...".