Tout sur Sergio Ramos

Avant son arrivée à Madrid, Thibaut Courtois semblait être un gardien presque robotique, jamais frappé par la méforme ou atteint par ses sentiments. Au Real, le mur belge a traversé un désert fait de critiques et d'approximations. Pour revenir plus fort que jamais ?

Le Real Madrid est déjà qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions et également certain de finir à la deuxième place du groupe A. Mais ce n'est pas pour autant que le duel qui oppose les Espagnols au Club Bruges mercredi soir au stade Jan Breydel sera pris à la légère. Le coach du Real Madrid Zinedine Zidane l'a assuré mardi en conférence de presse. "Ce n'est pas un match amical, c'est la Ligue des Champions. Et dans cette compétition, on veut toujours gagner. C'est le message que j'ai passé dans le vestiaire", a-t-il prévenu.

Lorsque Zinédine Zidane est revenu au Real Madrid en mars, on s'attendait à ce qu'il fasse la grande lessive au sein de l'effectif. Mais, au bout du compte, Eden Hazard est le seul vrai renfort. C'est à lui qu'il appartient de remettre le navire à flots.

Improvisé sélectionneur de l'Espagne, le méconnu Robert Moreno aborde son premier grand défi jeudi contre la Roumanie en qualifications pour l'Euro-2020 (20h45/1845 GMT). Avec la volonté d'imprimer sa patte sur la "Roja", mélange de continuité avec l'ère Luis Enrique et d'innovations.

Raphaël Varane étant annoncé partant depuis plusieurs semaines, Zinédine Zidane, l'entraîneur du Real Madrid, a démenti ces rumeurs en conférence de presse.

Sergio Ramos a annoncé jeudi, lors d'une conférence de presse, qu'il restera au Real Madrid, dont il est le capitaine, la saison prochaine. Ramos, 33 ans, évolue au Real depuis 2005, mais des rumeurs de départ circulaient depuis plusieurs jours.

Alors que Zinédine Zidane jongle avec les noms des meilleurs joueurs, Florentino Pérez, le directeur du cirque, grince des dents. Le Real Madrid a un besoin urgent de nouveaux artistes mais en coulisses, on n'arrive pas à se mettre d'accord sur les noms.

Mea culpa: le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos a assumé lundi le "désastre" d'une semaine où l'équipe a perdu deux clasicos, sa couronne européenne et ses chances de titre au printemps, sans se prononcer sur un maintien de l'entraîneur Santiago Solari, très fragilisé.

Le Real Madrid accueille le FC Barcelone ce mercredi en Copa del Rey et samedi en championnat. L'équipe de Solari réalise une saison satisfaisante, mais en coulisses, on s'active pour bâtir une nouvelle équipe en vue de la saison prochaine. Sport/Foot Magazine a essayé d'en savoir plus.