Tout sur Sepp Blatter

A un an d'un congrès où il jouera sa réélection, Gianni Infantino va vivre en Russie son premier Mondial comme président de la Fifa, instance qu'il a engagée sur la voie des réformes mais où, pour beaucoup, il a du mal à convaincre.

Michel Platini, qui était co-président du Comité français d'organisation (CFO) de la Coupe du monde 1998, est revenu sur la "petite magouille" qui a permis à la France et au Brésil de ne pas se rencontrer avant la finale du tournoi, dans un entretien à Stade Bleu.

Sepp Blatter s'impatiente... Sous le coup d'une procédure pénale depuis 2015 pour "gestion déloyale" dont l'affaire du paiement controversé de 1,8 MEUR à Michel Platini, l'ex-président de la Fifa aimerait bien que cela "se finisse", a-t-il expliqué jeudi.

Certes, c'est un audit commandé par Gianni Infantino après son élection à la présidence de la Fifa, flatteur pour son bilan. Mais ce document dont l'AFP a eu une copie met en lumière les dysfonctionnements de l'ère Sepp Blatter/Jérôme Valcke, ex-N.1 et N.2 déchus, entre abus de jets privés et remboursements infondés.

Le procès de la corruption à la Fifa entre dans le vif du sujet ce lundi à New York avec les plaidoiries des avocats des deux parties, deux ans et demi après l'arrestation spectaculaire de responsables du football mondial à Zurich.

La "nouvelle FIFA" est une "démocratie, pas une dictature", a assuré jeudi Gianni Infantino, en ouverture du 67e Congrès de l'instance à Bahreïn alors que le non-renouvellement des chefs de la commission d'éthique a suscité de nombreuses critiques.

Le Français Michel Platini, président déchu de l'instance européenne du football, s'est adressé mercredi matin avec émotion aux personnalités rassemblées à Athènes, en Grèce, pour le 12e Congrès extraordinaire de l'UEFA. L'ancien Bleu a fait son discours d'adieu, assurant une nouvelle fois avoir "la conscience tranquille".

Qui succédera à Joseph Blatter au bout de 17 ans de règne ? Comment la Fifa, cernée par la justice et à l'image ravagée sur fond de corruption, se relèvera-t-elle de la plus grave crise de son histoire ? C'est tout l'enjeu de l'élection de vendredi à Zurich.