Tout sur Sébastien Pocognoli

Entre salaires mirobolants et mercato gourmand, la comptabilité liégeoise est aux abois. Le Standard cherche de l'argent dans tous les coins, mais fait face à une réalité financière alarmante.

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Le Standard a été le grand absent de la soirée du Soulier d'Or. Le club n'a plus gagné un trophée individuel depuis... 2009. Retour sur une interminable traversée du désert et explications. Pourquoi ce n'est pas le club liégeois qui s'est installé sur le toit de notre foot pendant dix ans, comme on l'avait pourtant prédit au moment des deux titres ?

Après un an et demi de contrariétés au Standard, Sébastien Pocognoli a décidé de retrouver le plaisir de jouer en D1B. Libéré de son contrat par les Rouches début janvier, le latéral gauche de 32 ans n'a pas tardé à se trouver un nouveau club et c'est à l'Union Saint-Gilloise qu'il a posé ses valises. "Je ne suis pas revanchard, juste ambitieux", a déclaré l'ancien international belge mardi en conférence de presse.

À l'image de Luis Pedro Cavanda, Orlando Sá, l'attaquant portugais, pourtant sous contrat au Standard jusqu'en juin 2021, est persona non grata depuis la fin du dernier mercato. Une situation tendue dont l'issue devrait se régler devant les tribunaux.

À l'image de Luis Pedro Cavanda, l'attaquant portugais, pourtant sous contrat au Standard jusqu'en juin 2021, est persona non grata depuis la fin du dernier mercato. Une situation tendue dont l'issue devrait se régler devant les tribunaux.

Fin août, Sébastien Pocognoli s'est vu notifier sa mise à l'écart de la part des dirigeants du Standard. Faute de solution, il doit attendre janvier pour trouver une porte de sortie.

Pour sa cinquième saison à la tête du Standard, Bruno Venanzi semble enfin avoir ramené les Rouches là où il l'avait annoncé au début de son mandat. Reconstruction d'un retour au premier plan.

La reprise arrive avec son lot d'excitation, celle des débuts et des premières fois, sous un soleil de plomb. Alors que les nouveaux noyaux des clubs wallons de JPL transpirent et écument le pays avant de partir en stage, reportage en pleine Wallifornie, avec un détour par la Flandre orientale.

Avant qu'il ne réapparaisse sur les terrains contre Anderlecht, Merveille Bope Bokadi avait connu seize mois d'absence. Retour sur la longue période de calvaire du Congolais, qui s'impose aujourd'hui dans la défense rouche.

On a cherché les petits secrets du meilleur gardien du championnat, on a voulu en savoir plus sur sa vie en dehors du terrain. Et on a découvert un vrai plan com.