Tout sur San Paolo

Idole de la cité à parité avec son saint patron San Gennaro, Maradona à Naples, c'est le récit d'une rencontre accidentelle devenue l'histoire la plus passionnelle du football. Une union totale, toxique aussi, dont naîtra même un fils, Diego Junior, reconnu sur le tard.

Le gardien allemand du Barça évoque son boulot en stand-by, sa vie de famille, son quotidien en Catalogne et d'autres trucs plutôt privés.

Vous voulez voir la chaussure gauche de Diego Maradona, celle du doublé face à la Belgique en demi-finale du Mondial-1986 ? Le canapé de son appartement napolitain, sur lequel s'est assis Julio Iglesias ? L'original du contrat de son transfert entre Barcelone et Naples ? Alors descendez, tout est à la cave.

Près de 150 supporters de Naples se sont réunis jeudi devant le stade San Paolo où ils ont lancé des pétards et déployé des banderoles contre les joueurs de l'équipe, qui ont mis fin unilatéralement à une mise au vert et auxquels ils demandent du "respect".