Tout sur RWDM

Julien Gorius débarque comme directeur sportif au Stade Machtens.

Des questions posées par le Club NXT aux ambitions unionistes en passant par les noms ronflants de Deinze. Aperçu des forces et faiblesses des huit équipes qui entament le championnat de D1B ce week-end.

Dix-huit ans après la faillite, le RWDM retrouve le football professionnel. Le club retrouvera-t-il également une place dans le coeur de ses sympathisants et dans la population de Molenbeek ?

À moins que la Pro League ne décide d'un autre format pour la D1B lors de son assemblée générale vendredi, le RWDM peut se préparer à un retour dans le football professionnel. Les Molenbeekois prendront probablement la place de Virton en Proximus League. "Nous ne serons pas champions mais nous voulons être le challenger", a assuré Thierry Dailly, le président du RWDM, aux anges.

Sept ans après la rétrogradation en D3 du FC Brussels, le RWDM peut à nouveau espérer redevenir professionnel.

Quatre des huit clubs de D1B n'ont pas obtenu leur licence et sont renvoyés en deuxième division Amateurs. Que faire ?

Sept ans après la rétrogradation en division trois du FC Brussels, le RWDM peut à nouveau espérer redevenir professionnel.

Le Club est-il champion ? Pas encore, mais ce n'est qu'une question de temps. Le problème est ailleurs : à quoi ressemblera le championnat en août ? Combien de clubs pros conserverons-nous, en D1A et/ou D1B ?

Il y a 40 ans, le RWDM était un prétendant au titre en D1 mais ses finances étaient en piètre état.

Les 4 lettres mythiques se retrouvent en D1 amateurs. Voyage dans un club historique et en pleine bourre.

Anderlecht a lancé la saison du redressement en s'imposant de justesse 0-1 au RWDM, au terme d'un match ennuyeux. Récit de la première représentation des Kompany kids.

Figure emblématique du football belge et principautaire des années '60 et '70, l'ancien Diable Rouge a repris du service. À 75 ans, ce grand voyageur devant l'Éternel est chargé d'assurer la pérennité du KV Woluwé-Zaventem, club de D3 amateurs.

Les clubs belges commencent sérieusement à utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir leur fanion, mettre en avant leurs partenaires et s'ouvrir à de nouveaux marchés. Quitte à acheter des faux profils. Explications, via l'analyse de statistiques Facebook et Twitter, des prémices d'un championnat 2.0.

On peut prendre son pied dans le foot d'en bas. La preuve avec ce RFC Liège - RWDM où on a même entendu tomber le nom de Roberto Baggio. Bienvenue à Rocourt. The place to be.