Tout sur Russie

Eboue Kouassi est prêté avec option d'achat à Genk jusqu'au terme de la saison par le Celtic. "Il dispose maintenant de quatre mois pour montrer de quoi il est capable et s'il sera dans notre équipe l'année prochaine", a déclaré le directeur sportif Dimitri De Condé lors de la présentation du médian ivoirien de 22 ans, mardi.

Foot et politique sont intrinsèquement liés, le doute n'est plus permis. La preuve, cette saison, par le Clasico entre le Barça et le Real, qui a dû être postposé en raison de la situation tendue en Catalogne. Générateur de conflits, moteur de réconciliation ou encore outil de propagande, il convient toutefois d'échapper aux généralités qui attribuent au foot des capacités qui le dépassent. Tentative de nuance à partir d'exemples concrets.

La Belgique est menée 1-0 contre l'Espagne en quarts de finale de l'ATP Cup, la nouvelle compétition de tennis par équipes nationales organisée par l'ATP. Vendredi, sur la surface dure de Sydney, Kimmer Coppejans (ATP 158) a été battu par Roberto Bautista Agut (ATP 31) 6-1, 6-4.

Emma Meesseman (26 ans) est la grande favorite à l'élection de la Sportive de l'Année, ce samedi. Ce serait une nouvelle consécration dans une carrière qui l'a menée vers les sommets en 2019. D'Ypres à la WNBA : retour sur son parcours, au nom de la mère.

L'agence antidopage russe a annoncé jeudi son intention de contester les sanctions prises à l'encontre de la Russie, mise au ban de la communauté sportive internationale pendant quatre ans en raison de falsifications de données antidopage.

Les Diables Rouges vont conserver leur 1e place au prochain classement FIFA qui sera publié jeudi, et ainsi finir l'année 2019 à la 1e place mondiale. C'est la douzième fois de suite que la Belgique, qui figure en tête de ce classement depuis septembre 2018, est installée au faîte de la hierarchie, et la troisième fois que les Belges sont N.1 mondiaux en fin d'année.

Corruption, échantillons trafiqués, falsification de données: depuis cinq ans, plusieurs enquêtes ont démontré l'étendue des techniques de triche en Russie pour cacher un système de dopage impliquant des rouages de l'État, jusqu'aux services secrets, aboutissant à une exclusion de la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans et du Mondial de foot 2022.

La Russie, exclue lundi pour quatre ans des Jeux Olympiques et des championnats du monde par l'Agence mondiale antidopage (AMA), n'a "aucune chance" de gagner en cas d'appel, a dit le patron de l'agence antidopage (Rusada). D'un point de vue sportif, plusieurs fédérations russes se sont déjà dites prêtes à envoyer leurs sportifs au JO de Tokyo 2020, même si le drapeau russe n'y flottera pas.

La Russie va vraisemblablement contester devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) la décision rendue lundi par l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui l'a exclu des Jeux Olympiques et des Mondiaux pour les quatre prochaines années à la suite d'un scandale de dopage institutionnalisé. Svetlana Zhurova, ancienne championne olympique de patinage de vitesse et désormais députée à la Chambre basse du Parlement de Russie, l'a annoncé lundi.