Tout sur Roulers

Un maillot noir-jaune-rouge sur les épaules au départ de la Grande Boucle et une première étape destinée aux puncheurs, cela ne vous rappelle rien ? En 2011, Philippe Gilbert avait gagné le premier acte du Tour au sommet du Mont des Alouettes. Un scénario qui pourrait se répéter dix après avec Wout Van Aert à Landerneau ? Analyse

Roulers avait demandé à consulter la Pro League et l'Union belge de football (URBSFA) il y a dix jours pour réclamer sa place en D1B mais n'a reçu aucune réponse après une lettre de rappel envoyée la semaine dernière. "C'est un manque de respect", a déclaré Diederiek Degryse, le CEO du club.

Vendredi, le conseil d'administration (CA) de la Pro League discutera du protocole final de reprise des compétitions en toute sécurité. Il comprendra la procédure des tests de dépistage du coronavirus. La Pro League pensait effectuer les premiers tests hebdomadaires ce vendredi, mais cette date n'est pas envisageable.

L'Excelsior Virton a annoncé mardi qu'il n'avait pas reçu sa licence pour le football professionnel. Recalé par la commission des licences de l'Union belge de football, le club gaumais de D1B était allé en appel devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui lui a refusé la licence. Cela libère une place en D1B, qui revient au RWDM.

La Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) n'a pas accordé de licence pour le football professionnel au KSV Roulers, qui est donc relégué de la Proximus League à la D1 amateurs. Le club l'a annoncé lundi sur son site.

La CBAS doit prendre une décision quant aux licences d'une série de clubs d'ici le 10 mai, ainsi que sur l'arrêt des compétitions amateurs. Treize clubs sont allés en appel.

La CBAS doit prendre une décision quant aux licences d'une série de clubs d'ici le 10 mai, ainsi que sur l'arrêt des compétitions amateurs. Treize clubs sont allés en appel.

L'Excel Mouscron et le KV Courtrai envisagent une fusion, rapporte Het Laatste Nieuws vendredi. Roulers (D1B) est également cité dans le projet. Mouscron et Roulers n'ont pas obtenu leur licence, qu'ils espèrent décrocher devant la CBAS (Cour belge d'arbitrage pour le sport).

Quatre des huit clubs de D1B n'ont pas obtenu leur licence et sont renvoyés en deuxième division Amateurs. Que faire ?

Le président de Lokeren Louis De Vries aurait réglé ce mercredi les dettes que son club devait payer à la fédération belge de football (RBFA). Le club ne serait plus menacé de disparition. Louis De Vries espère pouvoir divulguer d'autres bonnes nouvelles dans les heures, jours ou semaines à venir. Lokeren se trouvait depuis depuis un moment dans une situation délicate financièrement. Fin décembre, le club avait été sanctionné d'une interdiction de transferts de la commission des Licences de la RBFA.