Tout sur Romain Bardet

Le sprinteur français ne reste pas sur une grande saison (seulement 6e au sprint au GP de Denain de mardi malgré une concurrence pas vraiment relevée) et le parcours ne lui semble pas favorable. Pour le reste Julian Alaphilippe pourra compter sur quelques lieutenants plus costauds comme Cosnefroy, Turgis et Sénéchal pour espérer conserver son maillot arc-en-ciel à Louvain.

L'Italien, deuxième du dernier Giro s'est imposé en solitaire au sommet de l'Alto Velefique après une échappée au long cours . Derrière Primoz Roglic a donné une petite gifle à ses concurrents Lopez, Bernal, Yates, Carapaz ou Vlasov. Seul Mas, qui a su accompagner le Slovène, limite les dégâts.

Le Slovène, champion olympique du contre-la-montre, aura fort à faire contre l'armada britannique composée notamment du champion olympique Richard Carapaz, deuxième l'an dernier, du vainqueur du Giro Egan Bernal, du champion olympique de VTT Egan Bernal et d'Adam Yates. Dix-neuf Belges sont annoncés au départ samedi.

Damiano Caruso a remporté la 20e étape du Tour d'Italie, samedi, entre Verbania et Valle Spluga-Alpe Motta (164 km). L'Italien de Bahrain-Victorious, deuxième du général, s'est imposé en solitaire devant le maillot rose Egan Bernal (INEOS Grenadiers), qui conserve une belle avance avant le chrono final de dimanche à Milan.

Le peloton a pédalé ses derniers kilomètres le week-end dernier, en Asie, au Tour de Guangxi en Chine et à la Japan Cup. Que retenir de la saison écoulée ? Un bilan en vingt chiffres, avec une conclusion marquante : la large base de bons coureurs belges, qui ont toutefois marqué trop peu de points, à une exception près.

L'Espagnol Alejandro Valverde est devenu champion du monde de cyclisme sur route dimanche à Innsbruck, en Autriche. Le Murcian a enlevé la course élites hommes en s'imposant après 258,5 km de course devant le Français Romain Bardet, médaille d'argent, et le Canadien Michael Woods, médaille de bronze. Le Néerlandais Tom Dumoulin termine au pied du podium.

Froome au centre du jeu: le Tour de France s'élance samedi de Vendée avec son dernier vainqueur, le Britannique Chris Froome, favori contesté d'une 105e édition au démarrage agité mais au parcours prometteur jusqu'à l'arrivée le 29 juillet.

Dès ce jeudi 21 juin, le Guide du Tour de Sport/Foot Magazine est disponible en librairie. L'épreuve débute le 7 juillet en Vendée.

Comme mercredi à l'occasion de la Flèche Wallonne, Alejandro Valverde va chercher dimanche lors de la 104e édition de Liège-Bastogne-Liège d'entrer davantage dans la légende du cyclisme. Le doyen des vainqueurs, lauréat à 37 ans moins 3 jours l'an dernier à Ans, peut égaler le record de 5 victoires dans la "Doyenne" d'Eddy Merckx établi entre 1969 et 1975.

Chris Froome a mis ses rivaux échec et mat contre le chrono, alors que rien n'a bougé en montagne. Une tendance qui interpelle.

Son succès dans le Tour de France, acquis en "maître du temps" dans les contre-la-montre, place Chris Froome tout près du record des cinq victoires mais, à 32 ans, le Britannique voit la concurrence se rapprocher.

Jusqu'en 2012, l'avant-dernière étape ou la précédente se disputait contre le chrono. Depuis, cette ultime séance n'a plus été programmée un samedi qu'en 2014. Cette année-là, Tony Martin s'est imposé devant Tom Dumoulin sur 54 kilomètres.

Le Français Warren Barguil (Sunweb) s'est imposé dans la 18e étape étape du Tour de France cycliste, jeudi entre Briançon et le sommet du col de l'Izoard, classé hors catégorie. Au terme des 179,5 km de cette ultime étape de montagne de cette 104e édition de la Grande Boucle, le porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur, s'est imposé en solitaire. Il a signé son 2e succès d'étape après celui dans la 13e étape à Foix. Il offre à son équipe Sunweb sa 4e victoire lors des six dernières étapes.

Encore une fois en jaune avant la dernière semaine du Tour de France, Christopher Froome (Sky) paraît moins serein que les années précédentes. Son avance sur ses concurrents directs est en effet très mince (les quatre premiers regroupés en 29 secondes) et le Britannique se méfie comme jamais lors de ce jour de repos. "Même avec trente secondes d'avance avant le dernier contre-la-montre de Marseille, je ne serai pas tranquille", assure-t-il en conférence de presse ce lundi.